Hotel de la mairie

C'était il y a tout juste 18 ans : l'avalanche de la crête du Lauzet

Hautes-Alpes : C'était il y a 18 ans. 11 randonneurs dont neuf enfants âgés de 13 à 15 ans perdaient la vie et 20 personnes étaient blessées dans une avalanche, en dessous de la crête du Lauzet entre Crots et la station des Orres. Le 23 janvier 1998, un groupe scolaire du collège privé St François d'Assises de Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) partent en randonnée à plus de 2000 mètres d'altitude, accompagnés du guide Daniel Forté. Malgré un grand soleil le jour de la sortie le risque d'avalanche était de 4 sur 5 mais la sortie n'est pas annulée. Et le drame arrive. Au passage des randonneurs une avalanche se déclenche. 11 personnes y perdent la vie. Une drame au fort retentissement encore aujourd'hui.

C'était il y a tout juste 18 ans : l'avalanche... par dicitv31

Le drame

C'est vers 13h15 que le drame se produit. Alors que les enfants et leurs accompagnateurs sont en pleine promenade, une plaque à vent se détache. Les premiers secours arrivent une heure plus tard. Hélicoptères et secouristes sont mobilisés et le Préfet de l'époque, Alain Walmetz, déclenche le plan rouge. Le lendemain du drame les familles arrivent dans les Hautes-Alpes pour récupérer les corps des victimes.

Vidéo du JT de l'époque:

Vidéo du JT de l'époque:

Daniel Forté, la pression médiatique

L'avalanche de la Crête du Lauzet a secoué la France entière. Pas moins de quatre ministre se rendent sur place le soir même, dont le premier d'entre eux, Lionel Jospin. Même Jean-Paul II fait part de sa douleur devant ce drame qui a touché des adolescents. Devant l'émotion suscitée, une homme est mis en cause : le guide Daniel Forté. Une pression énorme est mise sur ses épaules. Il sera condamné à deux ans de prison avec sursis le 13 janvier 2000. Un verdict qui avait provoqué la colère de nombreuses familles de victimes qui avaient dénoncé une « impunité ». Et largement critiqué le fait que l'encadrement n'est pas été mis en cause. Michel Sélariès était le Procureur de l'époque. Retrouvez son témoignage ici.

Michel Selaries, Procureur de la République à l'époque du drame:

Le témoignage d'un des rescapés au micro de Jean-Marc Passeron pour Alpes 1 le 23 janvier 1998 quelques heures aprés le drame: