La robeyere

Alpes du Sud: Circulation/ Météo: Tout rentre dans l'ordre. Retour sur 36h "épiques"

Après 36 heures un peu épiques, on a assisté ce samedi soir à un retour à la normale favorisé par les conditions météo et en particulier la limite pluie-neige qui est nettement remontée au dessus de 1200/1500m. Pour autant les équipements spéciaux sont toujours obligatoires et vous êtes vivement invité à chaîner en altitude dans les aires prévues à cet effet.

Les deux points noirs (sortie de l'A 51 et  RN 94 entre Embrun et Guillestre) se sont résorbés. Le dernier point délicat aura été la route des traverses en face de Chateauroux les Alpes, une petite départementale que trop d'automobilistes ont emprunté pour éviter les bouchons et qui s'est rapidement engorgée.

Les deux points les plus délicats de la journée de ce samedi  auront donc été en effet la sortie de l'A 51 à la Saulce où l'on  a compté plus de 5 km de bouchon dans le sens des arrivées (Marseille- Briançon) et la RN 94 qui  a été saturée particulièrement entre Savines le Lac et l'Argentière particulièrement entre Embrun et Guillestre. On y a compté jusqu'à 12 kilomètres de bouchon, une situation que l'on connait presque systématiquement  pour chaque week end de chassé croisé.

Autre points noirs habituels, Tallard, Montgardin et la vallée de l'Avance, Chorges, Savines Le Lac, les rampes de l'Argentière.  A l'origine comme souvent ceux qui chaînent n'importe ou. Les autorités ont demandé à nouveau à tous les automobilistes de chainer dans les aires prévues à cet effet. La circulation a aussi  été compliquée  bien sur ce samedi  pour le passage de tous les cols dont le col Bayard ou le Lautaret et pour l'accès à toutes les stations.

A noter aussi, beaucoup de tôle froissée pendant ces 36 heures mais pas d'accidents grave si ce n'est la sortie de route d'un poids lourd dans la nuit de vendredi à samedi au Poët. à cause de la chaussée glissante. Le camion a pris feu et le conducteur a été grièvement blessé.

Pour éviter la congestion de vendredi,  le Préfet des Hautes-Alpes avait décidé par ailleurs ce samedi matin d'interdire aux véhicules non équipés de pneus neige de s'engager après la sortie de l'autoroute à la Saulce vers le nord (sens Maseille-Briançon). Les gendarmes se sont mis en place à la sortie de l'autoroute pour veiller à ce que ne circule sur l'axe La Saulce- Briançon ou la Saulce- Barcelonnette  que des véhicules munis d'équipements spéciaux. C'était la même chose pour ceux qui quittent les stations. Le dispositif a été maintenu ce samedi soir.

Rien à voir donc avec le vendredi "gris foncé" que l'on vient de connaitre.  500 "naufragés de la neige "ont du être hébergés en urgence  pour la nuit de vendredi à samedi  dans l'un des 7 centres ouvert pour l'occasion et en particulier à Eygliers, Guillestre, l'Argentière et Embrun.
Une congestion assez incroyable pour 15 à 20 cm de neige tombés dans cet épisode. 14 mois après le samedi noir du 27 septembre 2014, les enseignements n'ont semble t'il pas tous été tirés par les services de l’État qui président aux décisions pour les routes nationales.
S'agissant des départementales tout s'est  bien passé à part bien entendu les conséquences des blocages sur les nationales en vallée.

Ce samedi, le président du Conseil Départemental, Jean-Marie Bernard a demandé au Préfet des Hautes-Alpes la tenue d'une réunion dés le début de semaine pour examiner les mesures à prendre pour éviter de retrouver cette situation.
Cet épisode a aussi relancé le débat sur l'obligation des pneus neige en montagne. Le Député Giraud comme par Marcel Cannat , Vice Président du Conseil départemental en charge des routes, ont dit son "ras le bol" de voir des voitures et des camions s'engager en montagne sous la neige sans équipements et conduire au blocage que l'on a constaté une nouvelle fois. 

 

Retour sur ces deux journées

Le communiqué de la préfecture des Hautes-Alpes de ce samedi midi:

Les  conditions  de  circulation  sont  délicates  sur  l'ensemble  du  département  et  en particulier sur la RN 94 entre Montgardin-Chorges et Saint Clément-Guillestre  et sur la RN 85 où le passage du col Bayard est difficile. Les engins de déneigement sont à pied d'oeuvre.
Au vu de ces circonstances, le Préfet a pris un arrêté portant obligation d'utilisation des équipements spéciaux sur l'ensemble du département tout au long de la journée du 13 février.
La  gendarmerie  nationale  et  la  police  nationale  procéderont  aux  contrôles  des véhicules et notamment dès la sortie de l'autoroute A51 et  au pied et à  la sortie des stations.

La journée vous le savez est classée noire dans le sens des départs et orange dans le sens des retours. 

LES EQUIPEMENTS SPECIAUX SONT  doncOBLIGATOIRES SUR LES RN85 ET RN94 DANS LE 05 et surtout le réseau des départementales au dessus de Gap.

La circulation des PL>26t est interdite dans les cols et rampes de l'Argentière, Montgenèvre, Robines et Toutes Aures.

 Méditerranée.

Météo

 

La nuit prochaine selon météo France le ciel restera  bien encombré. Des précipitations éparses et intermittentes se poursuivent. Elles sont un peu plus
fréquentes en montagne. La limite pluie-neige avoisine 1200/1600m environ, éventuellement un peu plus basse en fin de nuit, notamment près de l'Italie. Vers 1500/1800m, une couche de neige fraîche de l'ordre de 5/15cm est possible. Les thermomètres s'abaissent vers -1/+3 degrés en vallées et -4/-2 degrés à 2000m. Vent faible à modéré d'ouest à sud -ouest en vallées devenant faible et variable. Sur les crêtes à 3000m, vent d'un large secteur ouest vers 60/90 km/h
faiblissant lentement pour atteindre 20/30 km/h à l'aube.

DIMANCHE 
Dans la continuité de la nuit, les nuages sont encore nombreux. Ils donnent des précipitations, généralement faibles et intermittentes. Elles ont tendance à se cantonner en montagne dans l'après-midi puis aux abords de la Savoie et de l4isère . Quelques éclaircies en profitent pour percer, surtout du Laragnais au Gapençais. La limite pluie-neige devrait avoisiner 1200/1500m en matinée, 1000/1200m en cours d'après-midi. La nouvelle couche de neige fraîche ne semble pas dépasser 1/5cm. Températures sans grand changement. Isotherme0 degré vers 1700/1900m le matin, 1500/1700m l'après-midi. Vent faible le matin en vallées prenant une tendance ouest, puis ouest à nord-ouest faible à modéré l'après-midi. Sur les pics à 3000m, le vent hésite entre l'ouest et le sud le
matin en soufflant vers 15/30 km/h. Il s'installe franchement au nord-ouest vers 20/40 km/h dans l'après-midi.

 

LUNDI 15
SOUVENT ENSOLEILLÉ MAIS PAS CHAUD
Des nuages traînent près de l'Isère et de la Savoie en laissant parfois échapper quelques giboulées peu significatives.
Sur le reste du département et l'Ubaye, le soleil se montre généreux mais il peine à réchauffer les thermomètres, bien
refroidis le matin, et qui dépassent guère 3/8 degrés en vallées et -2/+1 degré à 2000m l'après-midi. Vent piquant
modéré à assez fort de secteur nord en vallées. Vent de nord à est vers 20/30 km/h à 3000m.

 

S'agissant de la congestion de la RN 94 ce vendredi, tout est rentré petit à petit dans l'ordre ce samedi matin vers minuit sur la RN 94 après une congestion assez incroyable pour.... 15 cm de neige.

La situation s'est débloquée dans le sens Gap-Briançon. On y a roulé doucement (surtout à hauteur de Guillestre) sur une chaussée qui demandait impérativement les équipements spéciaux.

Les derniers naufragés des trains de la SNCF ont été pris en charge à la gare de L'Argentière La Bessée aux alentours de minuit. Une centaine de personnes a ainsi été répartie dans les hôtels et les gîtes particuliers de la commune et de ses environs. Certains vacanciers ont dormi dans le cinéma de L'Argentière.*

D!CI TV : Une famille ravie de l'accueil de L... par dicitv31

250  personnes ont trouvé refuge au gymnase de Guillestre, 110 pas très loin à Eygliers et 200 au gymnase d'Embrun. Certains ont passer la nuit sur place. D'autres ont repris la route, soit celle du retour, soit celle de leur station où ils espéraient arriver bien plus tôt!

D!CI TV : Quelques 200 personnes accueillies au... par dicitv31

Pour les autres, deux solutions s'imposaient : patienter en attendant que tout se débloque, ou rejoindre l'un des points d'accueil d'urgence mis en place à Chorges, Savines le Lac , Embrun, Saint-Clément-sur-Durance, Eygliers ou L'Argentière.

Les gendarmes ont été à pied d'oeuvre toute la journée et ils ont été nombreux à pousser les voitures. Les services du SDIS 05 (pompiers) ont aussi été déployés.

Pour l'anecdote, le blocage a même surpris un membre éminent des service l'Etat qui revenait de congés et qui s'est retrouvé lui aussi au centre d'hébergement d'Eygliers.

Ce sont en tout cas des centaines et des centaines de personnes qui se sont retrouvé  ce vendredi  "naufragés de la neige" pour...15 cm. De quoi s'interroger sur la gestion de cet épisode et sur le sujet des équipements spéciaux à rendre ou pas obligatoires.

Ce n'est pas la situation du 27 décembre 2014, mais cela y ressemble. Une nouvelle fois ce vendredi soir des gymnases ont été réquisitionnés pour accueillir les sinistrés de la neige. 7 au total pour le moment, à Chorges, à Savines-le-Lac, à Embrun, à St Clément sur Durance, à Guillestre, à Eygliers et à l'Argentières la Bessée. Ambiance avec les sinistrés de la route à Eygliers : Malgré tout, ils gardent le sourire :

D!CI TV : Ambiance avec les sinistrés de la... par dicitv31

HISTORIQUE DE L'EPISODE NEIGEUX DE CE VENDREDI :

Situation toujours bloquée sur la RN 94 en cette soirée de vendredi à 22h. On compte toujours plusieurs dizaine de Km de bouchons sur plusieurs axes mais la situation commence à se décongestionner. Par ailleurs le blocage d ela nationale à hauteur de Chorges a été levé.

D'abord sur la route nationale 94 au dessus du rond point dit de Guillestre aprés Montdauphin Gare.. On ne bouge toujours pas ou presque dans le sens Briançon-Gap de la Roche de Rame jusqu'à ce rond point. Certains y sont depuis plus de 7h!

Sur les routes départementales, situation bloquée de la même manière pour descendre de Risoul ou de Vars jusqu'à ce même rond point.

Paradoxalement, cela va mieux dans le sens de la montée vers les stations. Certain vacanciers ont d'ailleurs choisi de faire demi tour et d'essaye de se loger une nuit de plus en station.

Pour les autres, deux solutions: Patienter en attendant que tout se débloque ce qui devrait être le cas vers minuit ou rejoindre l'un des points d'accueil d'urgence mis en place à Chorges, Savines le Lac , Embrun, Saint-Clément, Eygliers ou l'Argentière. Les gendrames sont à pied d('oeuvre depuis midi et ils ont été nombreux à pousser les voitures. Les services du SDIS 05 (pompiers) sont aussi sur le pont.

 

Ce soir, le bon sens s'impose pour ne pas compliquer la situation:

- N'empruntez pas la RN 94 dans sa section Embrun-L'Argentière

--Restez en station si vous le pouvez

 Ou prenez patience....  

Ce sont en tout cas des centaines et des centaines de personnes qui se retrouvent ce soir "naufragès de la neige" pour ....15 cm

De quoi s'interroger sur la gestion de cet épisode et sur le sujet des équipements spéciaux à rendre ou pas obligatoires.

 

 

Ce n'est pas la situation du 27 décembre 2014, mais cela y ressemble. Une nouvelle fois ce vendredi soir des gymnases ont été réquisitionnés Chorges, Savines le Lac , Embrun, Saint-Clément, Eygliers ou l'Argentière. pour accueillir les sinistrés de la neige. C'est à dire les vacanciers qui ont passé des heures dans les bouchons dans les vallées entre Embrun et Briançon et qui ne pouvaient pas rejoindre les stations d'altitude comme Vars, Risoul ou Puy-St Vincent, ou encore celles du Queyras. A l'origine de nombreux automobilistes non équipés mais aussi des poids-lourd.

Suite aux énormes bouchons et à la congestion complète de la RN94 entre Briançon et Embrun, déjà deux centres d'hébergement d'urgence ont été ouverts à l'Argentière mais également à Guillestre. En effet, les vacanciers ne peuvent accéder aux stations, que ce soit Puy Saint Vincent, Vars, Risoul, et bien d'autres encore.

Voila des heures qu'ils sont dans les bouchons. Autant dire que les touristes vont avoir bien du mal à rejoindre nos stations de sports d'hiver. Alors pour faire patienter les voyageurs, à Risoul, la mairie a mis en place un accueil d'urgence offrant des boissons chaudes dans les locaux municipaux.

La circulation est toujours très compliquée entre Embrun et Guillestre. A l’origine un poids-lourd tombé en panne à hauteur de Chateauroux les Alpes qui a nécessité la mise en place d'une circulation sur une seule voie. A cela se sont ajouté bien évidemment les chutes de neiges, avec de nombreux automobilistes non équipés en train de chaîner au milieu de la route. Il a fallu beaucoup de temps pour évacuer le camion. A cela s'est ajouté aussi un accident matériel en fin de matinée à St-Clément-sur-Durance qui n'a pas arrangé les choses.

Résultat certains ont mis plus de 3 heures à faire une dizaine de kilomètres. Et tous de demander la mise en place de ce que demande le député Joël Giraud, c'est à dire la mise l'obligation des pneus d'hiver en montagne.

De son côté la mairie de Briançon appelle à éviter de circuler sur la RN 94 et le département met en place une cellule de crise "VH" à la maison technique de Guillestre. La mairie de Risoul vient aussi de mettre en place un accueil en vallée (mairie du chef lieu) pour restaurer ce qui sont bloqués depuis des heures dans les bouchons et qui ne peuvent rejoindre la station;

Le message de Briançon:

En raison de la chute de neige, la circulation est donc  particulièrement embouteillée entre Briançon et Gap.
D'importants ralentissements sont observés dès la sortie de Briançon et un long cortège de véhicules est à l'arrêt complet sur plusieurs kilomètres entre Guillestre et Embrun. En cause : l'absence d'équipements spéciaux de nombreux automobilistes. Mieux vaut donc éviter de se déplacer sur l'axe Briançon- Gap en cette fin d'après-midi.

Complications plus normales  sur les autres  routes des Alpes du Sud  avec de forts ralentissements sur l'ensemble des axes. Sur les axes principaux :  RD994, RD1075 et RN85, la circulation est très ralentie à cause de sorties de routes mineures et du trafic. Les accès aux cols sont interdites aux poids lourds et les équipements spéciaux nécessaires  pour la quasi totalité des axes des Hautes-Alpes et une bonne partie des Alpes de Haute Provence.

La circulation était très compliquée entre Embrun et Guillestre ce vendredi. A l’origine un poids-lourd tombé en panne à hauteur de Chateauroux-les-Alpes. Il a nécessité la mise en place d'une circulation sur une seule voie. A cela se sont ajouté bien évidemment les chutes de neiges, avec de nombreux automobilistes non équipés en train de chaîner au milieu de la route. Il a fallu beaucoup de temps pour évacuer le camion. En fin de matinée, un accident matériel s'est produit à Saint-Clément-sur-Durance, ce qui n'a rine arrangé. Résultat, certains automobilistes ont mis plus de 3 heures à faire une dizaine de kilomètres entre Guillestre et Embrun. Ils témoignent. 

D!CI TV : Ils ont mis 3 heures pour faire... par dicitv31

D'où le ras le bol de Marcel Cannat, le vice-président en charge des routes au département. Selon lui il va bien falloir finir par légiférer.

Hautes-Alpes : C'est un véritable coup de gueule que pousse le député des Hautes-Alpes Joël Giraud sur D!CI TV. Le parlementaire qui est à l'origine d'un projet de texte de loi sur l'obligation des équipements spéciaux en hiver en montagne, peste face à ces nouveaux bouchons à répétition dès la moindre chute de neige : "une situation que l'on ne connaissait pas il y a 10 ans" rappelle Joël Giraud. Comme de nombreux automobilistes, le député-maire de L'Argentière a été bloqué et a mis 3 heures pour faire 20 kilomètres seulement ! "C'est la merde" a t'il indiqué, regrettant l'absence de prise de conscience réelle du problème au niveau du gouvernement. Joël Giraud.

D!CI TV : "On est dans la merde" le coup de... par dicitv31

Parmis les témoignages celui de cette dame qui a mis 1h40 pour faire l'Argentière - Saint-Crépin:

"Nous sommes bloquées bien avant Guillestre. De l'Argentiére à st Crépin nous avons mis  1 h 40 et nous roulons par intermittence. Parties à 13 h de Turin pour rentrer à Gap, nous prenons patience et admirons la beauté du paysage. Courage..."