bannierre proman juin 2017

Hautes-Alpes : Jean-Marc Passeron candidat aux législatives avec Anne Truphème dans la première circonscription

À la surprise générale, Jean-Marc Passeron est candidat aux élections législatives. Celui qui est  le patron de D!CI après avoir créé Alpes 1 a décidé de se présenter dans la première circonscription des Hautes-Alpes. La décision a été prise le dernier jour car il convenait d'organiser le bon fonctionnement de la rédaction de D!CI sans sa présence pendant la campagne. Pour des raisons évidente d'objectivité, il ne pouvait pas non plus donner son point de vue politique tant qu'il était à l'antenne.

L'ancien conseiller général divers droite des Hautes-Alpes aura pour suppléante Anne Truphème, la conseillère départementale de Laragne-Montéglin de sensibilité de gauche. Un ticket droite - gauche qui se place sous l'égide du renouvellement et de la majorité parlementaire espérée par Emmanuel Macron . Pour autant, ils s'engagent sans étiquette, invitant chacun à suivre, comme eux, un seul parti, celui des Hautes-Alpes.

D!CI TV : Jean-Marc Passeron se lance dans la... par dicitv31

Le texte de départ de la rédaction de Jean-Marc Passeron

Voilà !

En à peine 3 ans, nous avons créé ensemble de toutes pièces un groupe de médias (D!CI TV, D !CI Radio 90.2 et dici.fr) dont le succès est réellement unique en France.

Cette réussite, elle est due avant tout à vous, téléspectateurs, auditeurs et internautes, vous qui avez accordé à D!CI une audience hors du commun en en faisant La télévision locale la plus regardée de France. Mieux, D!CI est suivie dans toute la France sur les box ou sur le web par des centaines de milliers de personnes permettant de promouvoir tous les atouts de nos territoires.

Ce succès, on le doit aussi à la cinquantaine d’actionnaires et aux 700 annonceurs qui ont permis de faire de D!CI Média une entreprise florissante qui a permis la création d’une vingtaine d‘emplois.

Ces performances n’ont pu exister que grâce au soutien des annonceurs et de nombreux acteurs publics, de toutes couleurs politiques, et grâce à une équipe qui a fait le choix de s’impliquer pleinement dans un métier passionnant et où chacun a fait les efforts nécessaires pour se former et faire siennes les recettes de cette réussite.

Autant le dire simplement : il y a un avant et un après l’arrivée de D!CI TV dans les Alpes du Sud, et que tous ceux qui y ont contribué en soient remerciés.

Alors voilà !

Le moment est venu de franchir une étape. Comme en son temps pour Alpes 1 qui a continué à remplir sa mission, je peux à présent déléguer une bonne partie du quotidien à l’équipe D!CI. Les fondations sont solides et toutes les conditions sont réunies pour une nouvelle organisation dans laquelle je ne serai plus omniprésent. J’ai fait le choix de mettre une grande partie de mon énergie dans un autre domaine, tout en restant à la tête de D!CI pour veiller à ce que les fondamentaux de la réussite demeurent.

Tous ceux que j’ai croisés au fil de ces décennies le savent bien :

Je suis autant exigeant avec les autres qu’avec moi-même :

-       -  en visant la performance pour faire modestement avancer la société dans laquelle nous vivons,

-       -  en mettant toute mon énergie pour tirer vers le haut notre territoire qui le mérite tant,

-       -  en essayant d’apporter un tant soit peu de bonheur à chacun d’entre vous.

C’est dans la vie politique que je vais essayer de continuer à suivre ce qui est le fil rouge de ma vie. Il va de soi que je mets en suspens mes activités médiatiques durant la campagne électorale. La rédaction dirigée par Valentin Doyen est largement assez mûre et libre pour vous rendre compte de la vie D!CI en toute objectivité.

Ce sont ces 30 années de journalisme qui me conduisent à me mettre au service des autres en sortant des vaines querelles partisanes.

Toutes mes journées et nuits de travail m’en ont fait la démonstration : bien au-delà des couleurs politiques, ce qui compte avant tout, ce sont les hommes, les femmes et l’Envie.

J’ai envie de faire rayonner les Hautes-Alpes. J’ai envie que vous soyez tous heureux d’y vivre.

Alors marchons ensemble.

Sur ce nouveau chemin, je continuerai plus que jamais à être votre voix

 

Une marche de plus