FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Hautes-Alpes / Affaire des Famas volés : le militaire du 4e RCh devant le tribunal

Le chef du détachement du 4e RCh est passé devant la chambre militaire du tribunal correctionnel de Lyon ce samedi. Il lui était reproché son inattention lorsque, de retour d'une mission Sentinelle, lui et deux autres militaires avaient fait une pause au Mc Donald's de La Verpillière en Isère. Laissant sans surveillance le véhicule qu'il conduisait et qui contenait deux fusils Famas et cinq chargeurs. En l'espace de trois minutes, des malfaiteurs l'avaient volé, déclenchant un important système de recherches dans tout le département. Après la condamnation des deux braqueurs à de la prison ferme en février dernier, c'était au tour, ce samedi, de juger le cas de l'adjudant B., responsable au moment des faits. Le tribunal l'a condamné à un mois de prison avec sursis et dispense d'inscription au casier. La sanction militaire est attendue, et sa radiation n'est pas à exclure.

Source : Le Dauphiné Libéré

Rappel des faits :

Quatre personnes avaient été interpellées en Isère et placées en garde à vue dans l'enquête sur le vol de deux fusils Famas dérobés à des militaires, dans un utilitaire banalisé. Les gendarmes de la Section de recherches de Grenoble, appuyés par le GIGN, ont procédé à ces interpellations à Villefontaine et Creys-Mépieu, dans l'Isère, deux communes du nord du département, proches de l'endroit où avait été commis le vol. Il y a une dizaine de jours, deux militaires du 4ème régiment de chasseurs de Gap, revenant d'une mission Sentinelle à Paris à bord d'un utilitaire banalisé conduit par un de leurs camarades, s'étaient arrêtés pour déjeuner dans un fast-food dans une zone commerciale de La Verpillière. Bonne nouvelle, les 2 fusils d'assaut "Famas" ont été retrouvés. L'un à Villefontaine, l'autre dans le hameau de Marlieu toujours dans le nord Isère. Les prévenus avaient été placés en garde à vue.

Image : illustration

Militaire