FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Alpes du Sud : le gouvernement supprime 300 millions d’euros d’aides aux collectivités, les réactions

Le gouvernement a décidé de supprimer 300 millions d’euros d’aides aux collectivités dans le décret publié ce mercredi.

La réaction de Daniel Spagnou, maire de Sisteron . Communiqué de presse :

Emmanuel Macron joue avec les mots et avec nos nerfs
Je suis tout simplement scandalisé par ce nouveau décret décidé sans concertation qui, en supprimant 300 millions de dotations, vise une fois de plus à affaiblir les collectivités territoriales déjà lourdement impactées.
Le président de la République joue avec les mots et avec nos nerfs. Emmanuel Macron s’était engagé le 17 juillet dernier, lors de la Conférence des Territoires, à ne pas baisser les dotations aux collectivités en 2018. A l’aide d’une pirouette que les maires sont loin de goûter, il a chargé un néo-député « En marche » de préciser qu’il s’était engagé pour 2018 mais pas pour l’année en cours. Les élus municipaux que nous sommes apprécieront…
D’autre part, en précisant que les dotations ne baisseront pas sur le fonctionnement mais sur l’investissement, le gouvernement prend la lourde décision de voir le chômage une nouvelle fois partir à la hausse.
En effet, les communes rurales, notamment, sont celles qui donnent encore un peu de travail aux petites entreprises locales grâce à leurs investissements. Pratiquer de telles coupes sombres en catimini en plein milieu de l’été, c’est porter un coup fatal à l’emploi et mettre en grand péril les petites et moyennes entreprises.
L’Association des Maires ne saurait admettre que l’Etat utilise une nouvelle fois les collectivités locales comme variable d’ajustement budgétaire pour financer ses propres dépenses.

Réaction d'Arnaud Murgia, président des Républicains dans les Hautes-Alpes. Communiqué de presse :

Les Républicains des Hautes-Alpes dénoncent le décret publié en plein été par le Gouvernement supprimant 300 millions d’euros d’aides aux collectivités rurales

Arnaud Murgia, Président des Républicains des Hautes-Alpes, se dit très inquiet du décret publié hier, en plein milieu de l’été, supprimant 300 millions d’euros d’aides à l’investissement aux collectivités locales dont 216 millions répartis sur la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux (DETR), la principale dotation d’Etat aidant les communes haut-alpines à investir, et le fonds de soutien à l’investissement local.
« Emmanuel Macron avait annoncé lors de la Conférence des Territoires le 17 juillet dernier qu’il ne procéderait pas par baisse brutale de dotation et qu’il ne baisserait pas les dotations en 2018. On s’aperçoit aujourd’hui qu’il les baisse…En 2017 ! Que dire quand on s’aperçoit en plus que ce sont plus de 200 de ces 300 millions d’euros qui vont être prises dans les poches des communes rurales ? En l’occurrence, la plus grande partie de la coupe touchera l’aide qui concerne les communes de moins de 30 000 habitants, c’est à dire 99 % des communes des Hautes-Alpes !

Heureusement que le Rapporteur Général du Budget est Député des Hautes-Alpes, car on se demande bien ce qui aurait pu nous arriver de pire. Ce mauvais coup supplémentaire porté à l’échelon de la proximité va une fois de plus pénaliser l’investissement local et donc le développement de nos projets locaux si nécessaires à la solidarité territoriale. C’est le pire signal que le Gouvernement pouvait envoyer aux territoires de montagne. »

Aides