HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Alpes du Sud : la baisse des dotations de l'Etat inquiète les communes

Politique, les maires des Alpes du Sud s'insurgent de la baisse de dotations de 300 millions d'euros pour l'année en cours. Une baisse annoncée par le décret du 20 juillet dernier, alors que le président de la République Emmanuel Macron avait annoncé qu'aucun changement n'arriverait en 2018. S'il a précisé la situation pour 2018, il ne l'a pas fait pour 2017. Daniel Spagnou, le maire de Sisteron et président des maires du 04, est, "scandalisé par ce nouveau décret décidé sans concertation qui, en supprimant 300 millions de dotations, vise une fois de plus à affaiblir les collectivités territoriales déjà lourdement impactées.". Arnaud Murgia, président des Républicains dans les Hautes-Alpes, quant à lui se dit très inquiet du décret, en plein milieu de l’été. Jean-Marie Bernard, le président du Conseil Départemental des Hautes-Alpes, s'est dit surpris de cette annonce : il a rappelé que "le Département des Hautes-Alpes, à lui seul, a subi depuis 2014 une baisse de 10 millions d’euros de la dotation globale de fonctionnement pendant qu’au même moment ses dépenses de solidarité non compensées par l’État se chiffraient à 20 millions d’euros pour la seule année 2016." Joel Giraud, le député En Marche de la 2e circonscription des Hautes-Alpes, a déclaré que les dotations avaient fait l'objet d'une forte augmentation sur la précédente mandature. Les annulations ne représentent, selon lui, que 0,3 % de l'ensemble des transferts de l'Etat aux collectivités.

politique