home_page_natura-park_sept_2017.jpg

Alpes du Sud : le Haut-Alpin Jacques Bott vice-champion du monde 2017 de Planeur Ultra-Léger

Communiqué de presse :

20e championnat du Monde de Planeur Ultra-Léger (non motorisé)
24 juill. - 6 août 2017 à Aspres-sur-Buëch (Hautes-Alpes)

 

Le Haut-Alpin Jacques Bott vice-champion du Monde 2017, derrière le septuple tenant du titre !

Les 20e championnats du Monde de planeur ultra-léger se sont clôturés samedi 6 août à Aspres-sur-Buëch dans les Hautes-Alpes après 8 manches de très haut niveau. Une fois encore, le pilote autrichien Manfred Ruhmer remporte le titre de champion du Monde en Swiftlight, devant le Français Jacques Bott, également en Swiftlight, impeccable de régularité tout au long de la quinzaine et Franz Pacheiner autre pilote autrichien qui vole lui en Archaeopteryx. Le Suisse Steve Cox, malgré 6 podiums de manches dont 2 victoires sur la quinzaine, reste au pied du podium pour quelques malheureux points en moins. Le Lorrain Pascal Lanser, co-organisateur de ces mondiaux, se classe quant à lui à une belle 6e place. Les conditions aérologiques de ces 2 semaines de compétition ont été compliquées, passant d'un fort mistral la première semaine à un vent du sud très soutenu la seconde. Les 8 manches prévues ont tout de même pu être organisées, pour un total de 1949 km. Côté deltaplane rigide, la "Big Task" organisée en parallèle des mondiaux du 1er au 5 août, a pâti des conditions fortement ventées et seulement 3 manches, de 159 à 198 km, ont pu être lancées au lieu des 5 prévues initialement. C'est le Français Patrick Chopard Lallier sur Atos VQ qui s'impose devant 2 pilotes autrichiens Christopher Friedl et Walter Geppert, respectivement sur Atos VR11 et Atos VQ Race.
Un bilan très positif pour le comité d'organisation qui ne s'est pas ménagé pour offrir une compétition à la hauteur de l'enjeu international de ces 20e championnats du Monde.

Résumé de la compétition

Les pilotes, arrivés sur le site dès lundi 24 juillet, ont dû patienter jusqu'au jeudi 27 pour s'envoler dans le ciel des Hautes-Alpes. Le fort mistral a empêché les planeurs ultra-légers de quitter le sol pour les 3 manches d'entraînement initialement prévues du lundi au mercredi. Seul l'entraînement officiel du jeudi a pu se dérouler dans des conditions aérologiques favorables, sur un parcours de 166 km entre Aspres, le col Saint-Jean et le Tromas.

Vendredi 28 juillet, la 1ère manche a pu être lancée dans de bonnes conditions de vol, sur 181 km sur le même parcours que la veille étendu jusqu'au Grand Morgon. L'Autrichien Manfred Ruhmer (6 fois champion du Monde) gagne et donne le ton, devant le Suisse Steve Cox et le Français Jacques Bott, en embuscade.

Samedi 29, la 2e manche offre aux pilotes un parcours de 236 km en direction du Col du Noyer, Saint-Jurs près du lac de Sainte-Croix en passant par le Col de l'Homme Mort. Encore une fois, Ruhmer effectue le parcours et arrive en tête devant ses adversaires Cox et un autre Suisse bien connu du milieu aéronautique Ernst Ruppert, concepteur et pilote de l'Archaeoptérix.

Dimanche 30, une 3e manche de 211 km vient clôturer cette 1ère semaine de compétition, entre La Longeagne, la pointe de Querel, le col de Cabre, Tourette, Chabanon et le col de Pomerol. Une bien jolie promenade à travers les Hautes-Alpes, qui ne fait pas oublier aux pilotes que la lutte fait rage pour rester au contact d'un Manfred Ruhmer, qui répond toujours présent lors des grands rendez-vous internationaux.

Lundi 31, la 4e manche a pu avoir lieu malgré le vent soutenu de sud/sud-est. Près de 154 km ont été parcourus dans des conditions très techniques, obligeant Steve Cox et le Français Pascal Lanser à se poser rapidement après le départ. Ruhmer prend encore une fois la victoire de la manche devant son compatriote Pacheiner et Bott.

Mardi 1er août, la journée de vol est annulée à cause du fort vent du sud qui souffle sur les Alpes.

Mercredi 2, la plus longue manche de la compétition est lancée pour cette 5e explication entre les meilleurs mondiaux. Près de 320 km entre Aspres-sur-Buëch, l’est du Dévoluy, Beynes, La Malaup, le col de Pomerol, l’Obiou et la crête des Selles, que l'incroyable Manfred Ruhmer boucle en moins de 5 heures, avec une étonnante impression de facilité, là où les autres pilotes ont livré un vrai combat pour le garder en ligne de mire.

Jeudi 3, un circuit de 296 km attend les pilotes pour cette 6e manche, des Aiguilles de Chabrières, vers Leques au sud de Saint-André-les-Alpes, puis retour sur le petit Chaillol et Le Piolit en bordure des écrins, jusqu'à Aspres. Le trio habituel Ruhmer, Cox et Bott, n'en laisse pas une miette pour les autres. C'est le Suisse qui arrive en tête devant le Français et l'Autrichien.

Vendredi 4, l'avant-dernière manche de ces 20e Mondiaux emmène les planeurs ultra-légers des Aiguilles de Chabrières vers le Cheval Blanc puis Saint-André-les-Alpes, un retour via Notre-Dame-de-la-Salette et le col Saint-Jean. Un parcours de 285 Km encore très technique dans des conditions plutôt changeantes, mais qui permettent quand même des points hauts à plus de 3700 m d'altitude. Steve Cox est supersonique ce vendredi et gagne une 2e manche consécutive devant Manfred Ruhmer beau joueur et Jacques Bott ravi de cette très belle manche.

Samedi 5, c'est la finale de cette quinzaine, et les pilotes sont tous hyper concentrés. Qu'il s'agisse d'améliorer son classement, de se maintenir en tête ou simplement de finir la compétition en beauté tout en prenant du plaisir à voler dans les Hautes-Alpes, tous ont à coeur de profiter de profiter au maximum de cette dernière journée. Mais les conditions aérologiques très changeantes ont compliqué l'affaire. Seuls les trois pilotes, qui monteront sur le podium final, arrivent au but en bouclant le parcours du jour de 271 km. Au décollage, le vent oscille de l'ouest au nord avec des rafales et même quelques dusts. Deux pilotes choisissent de ne pas décoller.

Les 8 manches de la quinzaine

Manche 1 (28 juillet) : 181.2 km - Ruhmer / Bott / Cox
Manche 2 (29 juillet) : 236.1 km - Ruhmer / Cox / Ruppert
Manche 3 (30 juillet) : 211.0 km - Ruhmer / Cox / Pacheiner
Manche 4 (31 juillet) : 153.8 km - Ruhmer / Pacheiner / Bott
Manche 5 (2 août) : 319.9 km - Ruhmer / Bott / Cox
Manche 6 (3 août) : 294.9 km - Cox / Bott / Ruhmer
Manche 7 (4 août) : 281.1 km - Cox / Ruhmer / Bott
Manche 8 (5 août) : 271.0 km - Bott / Ruhmer / Pacheiner

Le classement général de la classe 2 (planeurs ultra-légers non motorisés)

1 - Manfred Ruhmer (Autriche)
2- Jacques Bott (France)
3- Franz Pacheiner (Autriche)
4- Steve Cox (Suisse)
5- Ernst Ruppert (Suisse)
6- Pascal Lanser (France)
7- Philippe Bernard (Suisse)
8- Guenther Obweger (Autriche)
9- Günther Tschurnig (Autriche)
10- Pavel Ciorogariu (Belgique) - DNS

 

Victoire