HOME_PAGE_Altiflore_MAI_2017

Hautes-Alpes : l'avocat des légataires de Marcel Amphoux espère en finir ce mardi lors de l'ultime procès ce mardi à Grenoble contre Sandrine Duvillard

L'affaire Amphoux, qui défraye la chronique depuis de nombreuses années dans le Briançonnais et même en France, va connaître un nouvel épisode ce mardi à la Chambre d'Instruction de la Cour d'Appel de Grenoble. Sandrine Devillard, épouse de Marcel Amphoux, souhaite encore et toujours récupérer l'héritage de l'agriculteur de Puy-Saint-Pierre. Pourtant, dans un testament, Marcel Amphoux a déshérité Sandrine Devillard, âgée de trente ans de moins que lui et qu'il avait épousée au cours d'une cérémonie rocambolesque, tellement le fossé entre la vie de l'agent immobilière parisienne et l'agriculteur haut-alpin est énorme. Oui, mais Marcel possède de nombreux biens... Sandrine Devillard a donc contesté le testament, estimant que Marcel avait été victime d'un abus de confiance de la part de ses proches. Le juge d'instruction avait prononcé une ordonnance de non-lieu mettant fin à l'instruction, en décembre 2016. Mais la veuve a fait appel. Un nouveau procès se tient donc à Grenoble ce mardi à partir de 9 heures. Pour l'avocat de l'un des légataires de Marcel Amphoux, Maître Colmant, cette affaire pourrait se terminer avec cette ultime audience, même si les conclusions n'arriveront pas avant la fin de l'année :

La fin ?