Les grands bains

Hautes-Alpes : bilan des chiffres de la délinquance en 2017

Un bilan annuel des chiffres de la délinquance dans les Hautes-Alpes "positif" pour la Préfecture et le Parquet qui faisaient conférence commune ce mardi. Parmi les évolutions notables, une baisse des atteintes aux biens que ce soit en zone police et gendarmerie (- 170 faits en 2017 par rapport à 2016)... Diminution aussi des atteintes volontaires à l'intégrité physique pour la deuxième année consécutive avec 54 faits en moins l'an dernier, bien que les plaintes liées aux violences faites aux femmes soient en hausse en zone gendarmerie. Au total, 9128 procédures nouvelles ont été reçues par le parquet en 2017 soit 6,3 % de moins qu'en 2016... Ecoutez le procureur de la République de Gap, Raphaël Balland, et la Préfète des Hautes-Alpes, Cécile Bigot Dekeyser :

Parmi les bémols, une hausse de 31,3 % de la délinquance liée aux produits stupéfiants... Une hausse qui correspond aussi à un fort travail d'enquête des forces de l'ordre tout au long de l'année... Et les modes de consommation changent selon le Procureur de la République de Gap qui constate depuis récemment de plus en plus de présence de dealers de cocaïne dans les Hautes-Alpes et même des consommateurs de crack, ce qu'il n'avait jusqu'alors jamais vu dans sa juridiction :

Les chiffres de la sécurité et de la délinquance dans les Hautes-Alpes sont marqués par une diminution des atteintes volontaires à l'intégrité physique avec - 54 faits en 2017 par rapport à 2016... Parmi ces chiffres, si les violences faites aux femmes connaissent un fort recul en zone police nationale (respectivement - 18 % et - 35 %), en zone gendarmerie, il est à déplorer une hausse de respectivement 31,63 % et 33,59 %. Pour la préfète des Hautes-Alpes, Cécile Bigot-Dekeyzer, cette augmentation est signe que la parole de victime se libère notamment grâce à différentes campagnes de sensibilisation :

Bilan globalement positif pour le secouristes en montagne dans les Hautes-Alpes. La baisse du nombre d'accidents mortels dans les massifs a continué en 2017... L'an dernier, 11 personnes sont mortes en montagne dans les Hautes-Alpes alors qu'ils étaient 6 de plus en 2016 et un total de 45 en 2015 où 27 personnes avaient perdu la vie suite à des avalanches... Le travail de prévention et de sensibilisation a porté ses fruits selon le brigadier-chef Jérôme Dardoullier, adjoint à la CRS de Briançon :

Bilan