HOME_PAGE_Esspace sud_NOV_2017.jpg

Un des plus gros trafics de stupéfiants en partie démantelé cette semaine. 10 personnes en détention provisoire et 18 perquisitions à Gap, Briançon, Marseille et près de la Saulce

 C'est probablement le trafic le plus important de ces dernières années qui a été en partie démantelé dans le département des Hautes-Alpes cette semaine. En tout, ce sont 13 personnes de Gap et Marseille qui ont été placées garde à vue.

12 (11 hommes et 1 femme) ont depuis été présentés au juge, et 10 sont à présent en détention provisoire. Les opérations, comme on l'a évoqué ces derniers jours, ont été menées mardi et surtout mercredi matin en particulier aux HLM de Molines à Gap.
120 gendarmes avec le renfort entre autres du GIGN sont intervenus et ont procédé à 18 perquisitions à Gap donc, mais aussi à Marseille, Briancon près de la Saulce : 600 g de résine de cannabis, 200 de cocaïne, 15 000 euros en espèces et 8 véhicules ont été saisis.
Une affaire qui fait suite à deux opérations ces derniers mois notamment aux Côteaux du Forest à Gap et qui fait suite aussi au démantèlement ces derniers jours d'un autre trafic dans le secteur de Sisteron, Malijai, les Mées.  A ce stade, les investigations se poursuivent d'où le peu de précisions données par le Procureur ce samedi soir.
Le procureur de la République Raphaël Balland, entouré du patron de la section de recherche de Marseille, le colonel Lambert, et du commandant du groupement de gendarmerie des Hautes-Alpes, le colonel  Demetz, a tenu une conférence de presse ce samedi soir. Il s'agit pour lui d'un avertissement clair et précis à tous les trafiquants quant à la fermeté de la justice suite à l'explosion ces derniers mois de la consommation de cocaïne et de crack dans le département des Hautes-Alpes.

Ce sont, en tout cas, les premiers résultats de plusieurs mois d’enquête confiée à la section de recherche de la Gendarmerie de Marseille et à la brigade de recherche de la Gendarmerie des Hautes-Alpes. Depuis le 21 février, une information judiciaire était ouverte et ce sont une dizaine de gendarmes qui s'y sont consacrés à plein temps avec le concours de la ville de Gap.
Tout s'est accéléré mardi après deux interpellations qui en ont déclenché 11 autres mercredi matin en particulier aux HLM de Molines à Gap. A l'issue, 13 personnes ont été placées en garde à vue et 12 présentées au juge. Sur ces 12 personnes, 10 sont en détention provisoire, les 2 autres étant placées sous contrôle judiciaire. Toutes sont mis en examen pour trafic de stupéfiants et ils encourent jusqu'à 10 ans de prison. La plupart ont reconnu les faits.

 La conférence de presse du Procureur de la République en vidéo

Au micro D!CI, le procureur affirme la fermeté de la justice en ce qui concerne les stupéfiants

/>  

de la fermeté