HOME_PAGE_EDSB-2018_V4.jpg

Alpes de Haute-Provence : le bureau de poste de la Motte du Caire sauvé... au moins pour deux ans

La mobilisation citoyenne obtient la pérennité du bureau de poste de la Motte du Caire jusqu’en 2020, indique dans un communiqué le collectif créé pour l'occasion et qui dit rester très mobilisé pour la défense de la chargée de clientèle injustement sanctionnée !

Leur communiqué

Après deux ans d’âpres actions déterminées et d’âpres négociations du Collectif de la défense de la poste du 04, la décision de la poste vient de statuer sur le destin du bureau de poste de la Motte du Caire. Ce sera une poste de plein exercice avec la même amplitude horaire qu’actuellement de 25h30 ouverte tous les jours sauf le lundi matin à compter du 05/11/2018 et cela jusqu’au 05/11/2020. Pas un facteur guichetier, pas une APC. Une vraie poste !

Le collectif de défense de la poste qui agit avec la population depuis sa création pour cela se réjouit de ce résultat dû à la forte mobilisation citoyenne qu’il a suscitée.

Néanmoins, la direction de la poste qui n’apprécie pas qu’on fasse obstacle à ses décisions de fermer de nombreux bureaux de poste dans le département (dont celui de la Motte) a poussé le cynisme de s’en prendre à la postière titulaire en la personne de Christine Pustel en la convoquant devant un conseil de discipline pour de simples erreurs de procédures qui nécessitaient tout au plus un simple rappel de la part de sa hiérarchie. Le grand mouvement de solidarité à Christine PUSTEL qui s’est exprimé le 09 juillet par un rassemblement devant la poste de Sisteron en présence de nombreux élus a réussi à écarter la procédure de licenciement envisagée. Un nouveau rassemblement encore plus nombreux a eu lieu le 23 juillet, d’une dignité exceptionnelle avec des témoignages de soutien des femmes des villages, mais où beaucoup d’élus ne s’étaient pas joints cette fois-ci.

La sanction finale est tombée quelques jours plus tard : trois 3 mois de mise à pied !

Face à cette sanction incompréhensible, injuste, Christine décide de déclencher une procédure devant le tribunal des prud’hommes. Son syndicat, la CGT va l’accompagner dans sa démarche et la défendre fort de nombreux témoignages et  de la démonstration des vices de formes commis par  la poste.

Le collectif de défense de la Motte du Caire qui porte avec fierté les voix de la population des villages décide de poursuivre son action dans trois directions :

- Poursuivre la  revendication d’une poste de plein exercice à la Motte indispensable à la vie locale,

- Apporter toute sa solidarité à une employée de la poste sanctionnée pour avoir « osé » défendre le service public de proximité qu’elle a dispensé avec professionnalisme pendant 26 ans. Il sollicite à nouveau la population des villages et  ses élu-e-s pour demander l’annulation de cette sanction inique afin que les prud’hommes puissent rendre justice à Christine meurtrie. Le collectif élaborera en ce sens une motion qu’il proposera aux Conseillers Municipaux du 04250, qui sera envoyée au bureau des conciliations de l’institution prud’hommale,

- Organiser des réunions dans chaque village pour informer de la situation et surtout pour remercier les gens de leur action qui a été décisive pour la pérennité de la poste de la Motte du Caire et qui le sera tout autant dans la défense de Christine.

Ancien article :

 

Ce n'est pas leur première manifestation : le collectif de la Motte-du-Caire s'est à nouveau réuni à Sisteron ce lundi matin devant la poste. Il demandait l'abandon de la procédure disciplinaire à l'encontre de la guichetière du bureau de poste de La Motte du Caire. En effet si la menace du licenciement est écartée, suite au Conseil de discipline, la direction de la Poste pourrait prendre une sanction, allant jusqu'à trois mois de suspension. Une décision inacceptable pour François Minetti du collectif de défense du bureau de poste de la Motte du Caire.

Sursis
la Motte du Caire
alpes de haute -provence