Les grands bains

L’Entente Valabre pour la forêt méditerranéenne choisit les Hautes-Alpes pour son assemblée générale

C’est à l’Hôtel du Département que s’est déroulée ce mercredi l’assemblée
générale de l’Entente Valabre pour la forêt méditerranéenne. C’est en effet sur
notre territoire que son Président, Jacky GÉRARD, a jeté son dévolu en cette fin
d’année, étant entendu que l’Entente couvre un territoire très vaste : 29
collectivités dont 14 départements et autant de services d’incendie et de
secours, et la collectivité de Corse.
L’Entente a pour vocation de partager, concerter et mutualiser les compétences,
les moyens et les outils entre ses partenaires, dans une logique de service dans
quatre domaines d'intervention :
- L’information et la prévention contre les feux de forêt
- La formation aux métiers de la Sécurité civile
- Les essais et la recherche au service des opérationnels
- Les nouvelles technologies et la géomatique
L’Entente agit donc auprès de ses partenaires afin de les armer pour lutter contre
les incendies, mais aussi auprès du grand public, afin de le sensibiliser aux
bonnes conduites à avoir en milieu méditerranéen. Elle diffuse conseils et
bonnes pratiques, organise des jeux et concours sensibilisant au milieu naturel,
ou encore diffuse de l’information sur l’origine des feux de forêt dans notre
région (ce ne sont que quelques exemples). Ce point a été largement abordé lors
de la réunion du Conseil d’administration.

Dans les Hautes-Alpes, l’Entente travaille avec le Département et le Service
départemental d’incendie et de secours. ‘‘Nous avons des partenariats et un
travail de collaboration très fort’’, note Marcel CANNAT, Président de ce dernier
Service, qui a accueilli la délégation à l’Hôtel du Département avec Christian
HUBAUD, Conseiller départemental délégué à l’Agriculture et la forêt, et Joël
BONNAFOUX, Conseiller départemental. ‘‘L’Entente nous soutient dans la
formation de nos sapeurs-pompiers certes dans leur spécialisation feux de forêt,
mais aussi pour le secours en milieu aquatique (eau vive, plongée), le secours en
milieu périlleux et encore bien d’autres domaines.’’
Les Présidents de l’Entente et du Département, Jean-Marie BERNARD, se sont
rencontrés il y a seulement quelques jours et cette rencontre doit aboutir à de
nouveaux champs d’action, dont éventuellement le risque routier.
En matière de secours en montagne, l’École de l’Entente (Ecasc, École
d’application de la sécurité civile) a choisi La Grave comme terrain
d’entraînement, où elle organise des stages ouverts à tous les grands services
publics (douanes, pilotes de la sécurité civile, sapeurs-pompiers).
Dans le cadre d’un partenariat, elle utilise également les caissons à feu du Service
départemental d’incendie et de secours des Hautes-Alpes, notamment pour
tester les tenues qui seront portées par l’ensemble des sapeurs-pompiers de
France à l’avenir.
Pour cette assemblée générale, Jacky GÉRARD tenait à ‘‘aborder les points
principaux de l’actualité, comme nous le faisons quatre à cinq fois par an. Et plus
particulièrement les inquiétudes que nous avons en lien avec la directive
européenne sur le temps de travail. Directive contre laquelle le Conseil
départemental des Hautes-Alpes s’est positionné et on ne peut que l’en
remercier. Et nous avons évoqué le sujet de la modernisation de la flotte
aérienne de lutte contre les incendies.’’
Nul doute que l’organisation de cette assemblée dans les Hautes-Alpes, en
présence des représentants des divers partenaires, sera de nature à renforcer
encore les liens qui les unissent et à leur permettre de travailler encore plus en
synergie et parfaite coopération.

sélection