SAEM les écrins

Alpes du Sud / Gilets jaunes : la situation de ce vendredi dans les Alpes du sud, la colère gagne les lycées

En cette journée de vendredi et à la veille de la quatrième grosse mobilisation nationale des gilets jaunes, le mouvement ne faiblit pas dans les Alpes du Sud et la colère gagne les établissements scolaires. En effet, depuis ce jeudi la mobilisation lycéenne a pris de l'ampleur. 

Dans les Hautes-Alpes :

- à Briançon tout d'abord, au lycée Climatique Altitude, une centaine d'élèves a bloqué l'entrée de l'établissement et brûlé une poubelle durant la matinée.

- à Gap, au lycée Aristide Briand, environ 300 élèves ont sorti des poubelles pour bloquer l'avenue Commandant Dumont, la police est sur place. Les pompiers ont également été sollicités pour éteindre un feu de poubelle au rond-point de l'Europe. Plus loin, au boulevard de La Libération, un mineur a été interpellé après l'incendie d'un conteneur à poubelles. 

- la commune de Veynes connaît aussi des perturbations et des problèmes de circulation près du lycée professionnel Pierre Mendès France où une quarantaine d’élèves était mobilisée depuis ce matin 10h30.

- même chose à Embrun : selon la gendarmerie  une vingtaine d'élèves était mobilisée. A noter également l'interpellation d'une adolescente de 16 ans, qui se serait montrée "outrageante". Elle a été placée en garde à vue.

Une mobilisation lycéenne qui fait sans doute écho aux images de l'arrestation de dizaines d'élèves du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines ce jeudi et qui ont fait le tour des réseaux sociaux, et suscité par la suite l'indignation. C'est le cas du Parti communiste du 05 qui dans un communiqué ce vendredi se dit "indigné" et "lance un appel aux élus". Le parti politique affirme son soutien aux mobilisations lycéennes : 

Le message du PCF 05 : 

"Nous refusons de voir la jeunesse maltraitée.

Aux côtés des organisations lycéennes, étudiantes, des fédérations de parents d’élèves, des syndicats enseignants, notre devoir comme élus de la République est de veiller à ce que la protection des jeunes soit assurée. Face à la défaillance de l’État, nous, élus de la République, nous engageons à protéger notre jeunesse. Aux lycéennes et aux lycéens, aux étudiantes et aux étudiants, nous disons : si vous choisissez de manifester, nous serons à vos côtés. Nous serons avec vous devant les lycées et les universités, dans les cortèges. Nous mettrons tout en œuvre pour vous protéger. Vous pouvez compter sur nous.

Nous appelons toutes les élues et tous les élus de la République à garantir le droit de manifester des jeunes scolarisés mobilisés contre la sélection et pour l’égalité.

Nous appelons toutes les élues et tous les élus à ne pas faire d’amalgame entre les lycéens et les casseurs.

Nous appelons l’Etat à ne pas commettre de violences contre nos enfants.""

Quant au parti de la majorité, la délégation départementale des Hautes-Alpes a condamné ce vendredi les "actes de violence". Marc Bourgeois, le délégué LREM des Hautes-Alpes précise dans un communiqué précise:

« Si le droit de manifester est un droit fondamental, nous condamnons de la manière la plus ferme possible ces agissements de factieux et de gilets jaunes radicalisés qui entachent ce mouvement lui-même" 

La délégation du 05 invite les citoyens Haut-alpins à prendre part au grand débat national sur la transition écologique débutera le 15 décembre prochain en venant à leur rencontre.

 

Dans le département des Alpes de Haute-Provence, la situation semble pour l'instant plus calme, notamment dans les points habituels de mobilisation à savoir Manosque et à Digne-les-Bains. A noter cependant qu'à Digne-les-Bains, justement, les lycéens s'étaient mobilisés en masse dans la journée de jeudi. 

Article précèdent :

C'est une vague de lycéens qui a déferlé dans Digne-les-Bains ce jeudi matin. Ils étaient à peu près 300 à parcourir chaque recoin de la ville et le moins qu'on puisse dire c'est qu'on les entendait de loin. Comme pour les autres lycées, les revendications concernent la réforme du lycée et parcoursup, mais ils arrivent à voir plus loin et sont inquiets pour "leurs parents" mais aussi "leur avenir". Quelques gilets jaunes étaient également présents avec eux pour les soutenir. Reportage 
 

Digne-les-Bains : 300 lycéens ont manifesté ce jeudi matin from D!CI TV on Vimeo.

gilets jaunes
lycée
Alpes du Sud