Les grands bains

Hautes-Alpes : le 13 janvier débutera le festival de la musique française à Risoul

Du 13 au 18 janvier, ​Risoul organise la 17ème édition de son festival de musique française. Au programme 10 artistes tels que Hugh Coltman, Archimède ou encore Alexis HK. Un rendez-vous traditionnel, fait de talents et de convivialité. 

Programme :

 *Dimanche 13 Janvier : Hugh Coltman 
https://www.youtube.com/watch?v=-obQ5WH-P-M

*Lundi 14 Janvier : Gaël Faure 
https://www.youtube.com/watch?v=YyJIvjCA6gI 
et un souvenir https://www.youtube.com/watch?v=A96X_eoMQao

*Mardi 15 Janvier : Archimède 
https://www.youtube.com/watch?v=i2yCowWNsmc

*Mercredi 16 Janvier : Alexis HK 
https://www.youtube.com/watch?v=o7tw_FbY_cU

*Jeudi 17 Janvier : Giedré 
https://www.youtube.com/watch?v=FyIu8L1uKBc

*Vendredi 18 Janvier : Vincha
https://www.youtube.com/watch?v=_a3B9QNXVzg

Les premières parties :

*Lundi 14 Janvier : Marion Castillo 
https://www.youtube.com/watch?v=-_YfwOzauUs

*Mardi 15 Janvier : Tom Poisson 
https://www.youtube.com/watch?v=tLZ_aD6D_4s

*Mercredi 16 Janvier : PH Trigano
https://www.youtube.com/watch?v=lLH5-BW-HYY

*Jeudi 17 Janvier : K2

Petite rétrospective. C'est au début des années 2000 que Fred ILLAMOLA alors Directeur du Village de vacances Touristra Léo Lagrange de Risoul, passionné de chansons, lance un pari un peu fou : faire de Risoul la rencontre des copains d'abord, les chanteurs de la nouvelle chanson Française (Olivia Ruiz, Clarika, Grand Corps malade, Ben Ricour, etc.)... La sauce prend et le festival s'impose année après année comme une date à réserver pour vivre des moments privilégiés où des choses se passent...

Plus de 150 artistes invités, 20 000 spectateurs, qui grâce à cet événement, assistent gratuitement à des concerts de qualité et surtout des buzz inattendus.

Un Festival ouvert à tous. A Risoul le ton est donné pendant six jours. Les artistes sont des chanteurs confirmés ou des jeunes talents à découvrir, ils nous invitent souvent à emprunter des routes en marge du vedettariat. Auteurs, compositeurs, ils incarnent la chanson Française « bourrés de talent et de créativité ». Enfin ce sont aussi des artistes accessibles que le public peut rencontrer dans tous les lieux de vie du village vacances ainsi que sur les pistes de ski du domaine de la Forêt blanche.

Des concerts gratuits. Chaque soir, les concerts sont gratuits. Une simple contrainte : la réservation au préalable auprès de l'office de tourisme de Risoul.

Le dernier jour est toujours l’occasion d’un buzz final improbable mais la salle est debout avec l’impression de participer à un moment inédit et empreint d’une joie communicative.

Cette année, la programmation est variée, on retrouve des têtes connues comme Archimède par exemple ; il y aura des très jeunes et des moins jeunes, des rockers et des poètes, et aussi un chanteur anglo-saxon, l’exception qui confirme la règle.

Dimanche une première : le festival s’ouvre avec Hugh Coltman, un Anglais pure souche pour le festival de la chanson française : un comble ! Hugh Coltman a toujours été parfaitement lui-même sans jamais être là où on l'attend. Des percussions qui dansent, des cuivres gorgés de soul, des guitares mêlant tous les blues et tous les folks s'associent cette fois-ci à la voix chaleureuse du Britannique. Cap sur la Nouvelle-Orléans ! Ce chanteur sait créer un climat envoûtant, sa voix et son phrasé nous rappelle Sting.

Lundi, retour à la scène française avec Gaël Faure. Gaël Faure est avant tout un compositeur qui, avec deux accords, fabrique des airs qui emplissent les oreilles, le cœur et l’âme. Sa voix se pose avec un timbre clair, un grain séduisant, la couleur, le souffle ponctue ses phrases pour donner du sens et du sensible à son propos. Une soirée poésie et introspection au programme.

Mardi Archimède. Les deux frères nous parlent en français avec un accent british ! En effet, leur musique pop est anglaise ; on croirait entendre Oasis, mais leurs textes font honneur à la chanson française. Ils osent des idées bien marquées sur des thèmes qui planent dans l’air du temps. Ils critiquent avec ferveur la finance et ne manquent pas d’épingler la chanson française qui chante en anglais, bref, cette culture du paradoxe ne choque pas au contraire. Ils savent aussi avec brio faire rire et les rythmes collent aux récits.

Mercredi le temps du texte ciselé avec Alexis HK. Il chante avec humour mais sans cynisme, un ton tendre et proche du public toujours en interaction. Il rappelle Brassens, il sait parler aussi de la violence et de la noirceur. Ses textes nous promènent dans une ballade improbable pour un spectacle vivant autour de son univers musical. Un vrai créatif qui a séduit l’Olympia en 2010.

Jeudi : éloigner les enfants et les oreilles chastes avec GiédRé. Décrits comme « crus », « politiquement incorrects » et teintés d'humour noir, les textes de GiedRé abordent des sujets comme la prostitution et la pédophilie. Ils contrastent avec la simplicité de sa musique, son apparence innocente et ses costumes de scène enfantins. GiedRé estime que ses chansons ne sont pas provocantes, elle dit retranscrire la réalité, qui est selon elle, souvent plus choquante.

Vendredi le Rap de la scène française avec Vincha Vincha ; c’est la synthèse entre chanson et Rap. Ses textes parlent de lui, ils sont optimistes, et réalistes. Ce baroudeur, professeur d’histoire et spécialiste de l’Afrique, se nourrit de ses voyages, ils racontent les hommes et les rencontres.

Musique