Odycéa

Hautes-Alpes : un Nigérian de Gap parfaitement intégré menacé d'expulsion

C'est un cas d'intégration particulièrement réussi que celui de ce Nigérian de 41 ans, installé dans les Hautes-Alpes depuis 2011. Domicilié à Gap, il travaille en CDI dans la restauration, paye ses impôts, et même passé des diplômes ici. Pourtant, depuis l'été 2017, il est en procédure de divorce avec sa femme, une Française, avec qui il était marié depuis 2013. Ce mariage s'est interrompu avant quatre ans, une durée après laquelle son titre de séjour ne pouvait plus lui être retiré. Cela a été l'élément déclencheur pour le Tribunal administratif de Marseille et la préfecture des Hautes-Alpes qui lui ont signifié une obligation de quitter le territoire et une assignation à résidence. Aujourd'hui, il pointe quotidiennement au commissariat, et vit sous le coup de la sentence qui devrait arriver l'été prochain. Son avocat Me Kader Sebbar :

expulsable
Hautes-Alpes