Serre che

Urgent/Hautes-Alpes: les éleveurs remportent leur bras de fer et annulent le blocage de Gap

Les agriculteurs semblent avoir remportés leur bras de fer. A l'issue de la réunion extraordinaire organisée en Préfecture, les « avancées sont importantes » se félicite René Laurans. Les Préfets de la Région PACA et de la Région Rhône-Alpes étaient présents, tout comme la Ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, par voie de visio-conférence.
Ainsi, 95% du département des Hautes-Alpes doit être classé en cercle 1. A chaque demande de tir de défense, « les chasseurs pourront à présent prêter main forte pour abattre des loups ».
« Je lance donc un appel pour que chaque éleveur touché par une attaque demande immédiatement un tir de défense » précise René Laurans. « Tous les chasseurs qui aperçoivent le loup, dans des zones définies, pourront donc tirer. La Ministre pense que c'est réalisable » poursuit le Président de la FDSEA.
Autre avancée majeure, l'assouplissement pour mettre en place des mesures de protection pour les bovins.

En ce qui concerne la ferme de la colère installée devant la Préfecture, elle sera enlevée ce jeudi soir. Le mur sera lui détruit ce jeudi matin. Les forces de l'ordre quitteront également Gap dès ce jeudi matin.

Lors de cette réunion extraordinaire, des invitations ont été lancées. Ainsi, le Préfet de la Région PACA doit se déplacer dans les Hautes-Alpes le 24 septembre. La Ministre de l'Écologie, a elle indiquée qu'elle viendrait rendre visite aux agriculteurs du département avant la fin de l'année, peut-être au mois de décembre.

Finalement, le blocage des tracteurs n'aura pas lieu. Tous les agriculteurs doivent rejoindre ce mercredi soir la Préfecture de Gap, avec leur engin, afin de prendre le verre de l'amitié pour « fêter la victoire ».

René Laurans tient à « saluer le courage de Ségolène Royal qui prend le sujet à bras le corps. Si 36 loups sont tués cette année, elle pourrait prendre un nouvel arrêté pour augmenter le chiffre ».

Gap