résalp

Migrants dans les Hautes-Alpes : Pascale Boyer demande un rendez-vous avec le Premier Ministre

. Outre le drame humain, la situation devient trés diffiille

"C'est au département de prendre en charge les migrants se présentant comme mineurs". Ces mots, ce sont ceux de Pascale Boyer, députée de la première circonscription des Hautes-Alpes. Néanmoins, la Gapençaise reconnaît que le département des Hautes-Alpes "fait son possible et ne peut plus accueillir tous les réfugiés politiques qui viennent d'Italie". Ainsi, Pascale Boyer a décidé d'agir. "Je vais tenter de rencontrer les équipes du Premier Ministre et du Ministre de l'Intérieur dans les jours à venir. Il faut faire comprendre que financièrement les Hautes-Alpes ne pourront pas s'en sortir", indique la députée En Marche. Pour rappel, le département avait un budget de 46 000 € pour l'aide aux personnes en difficulté. Un budget qui sera largement dépassé puisque la somme de deux millions d'euros, minimum, sera nécessaire pour gérer cette crise migratoire sans précédent dans le département des Hautes-Alpes.

Urgence