PRO ET IMMO

Hautes-Alpes : le déplacement d’Édouard Philippe à Chaillol estimé à 150 000 euros

La visite d’Édouard Philippe à Chaillol, la semaine dernière, a coûté 150 000 euros selon des informations révélées par le Canard Enchaîné. Une coquette somme quand on sait qu'elle a duré seulement quelques heures. Le premier ministre était accompagné du secrétaire d'État auprès du ministère de la transition écologique et de la députée de la Somme Barbara Pompili ainsi que d'une délégation de journalistes pour se rendre aux assises de l'eau à Chaillol dans le Champsaur. Au départ de Paris, un des deux avions militaires est tombé en panne. Deux hélicoptères Puma ont donc été affrétés pour le transport du premier ministre, de son équipe et des journalistes. Lors de ce transport, l'avion militaire s'est posé à Grenoble en attendant le retour d'Édouard Philippe. Attendu à Paris, le Premier Ministre a rejoint Grenoble en hélicoptère puis Paris dans le cargo militaire. Montant de l'opération 150 000 euros : une addition obtenue par le Canard Enchaîné à partir des tarifs "définis par la cour des comptes". Selon BFMTV, Matignon conteste le calcul estimant le coût du déplacement à 80 000 euros.

Pour le député de la circonscription Joel Giraud, la polémique suite au déplacement du Premier Ministre dans les Hautes-Alpes est "inutile". Le déplacement a forcément eu un coût, d'autant que "les aéroports ouverts aux avions de ligne et les TGV sont loin des Hautes-Alpes" :

coûteux