Les grands bains

Alpes de Haute-Provence / Assises : l'affaire Bézard de Sainte-Tulle se poursuit avec des indices mais toujours sans corps

Des indices mais toujours aucun corps ni d'aveux. Le procès de l'affaire Philippe Bézard est entré en jugement ce mercredi à la cour d’assises de Digne-les-Bains et s'est poursuivi ce jeudi. Pour rappel, l'homme est accusé d'avoir assassiné sa femme, Josiane Amoureux-Bézard, une Tullésaine qui disparaît soudainement le 9 janvier 2004. On soupçonne dans un premier temps la piste de l'enlèvement et de la séquestration, mais très vite les accusations s'orientent vers son époux avec qui elle avait entamé une procédure de séparation qu'il vivait très mal :  il avait même incendié la voiture de Josiane un an auparavant avant d'être placé en hôpital psychiatrique. De plus, l'ADN de Josiane a été retrouvé sur une couverture dans le coffre de sa voiture qu'il avait pris le soin de nettoyer le jour de sa disparition. Mais au deuxième jour du procès, l'accusé reste impassible et continue de nier les faits. Les avocats des parties civiles et de l'accusé se sont exprimés à la mi-journée. Le verdict devrait être connu ce vendredi.

Maître Emmanuelle Orta : avocat de Guillaume Bézard et Sylvie Amoureux (Partie Civile) 

 

Maître Ramzi Aidoudi  : avocat d'Elodie Bézard (Partie civile)

Maître Frédéric Monneret : avocat de Philippe Bézard 

Alpes de Haute-Provence / Assises : l'affaire Bézard de Sainte-Tulle se poursuit avec des indices mais toujours "sans corps" from D!CI TV on Vimeo.

 

Assises