Serre Che

Alpes du sud : des chevreuils en état d’ébriété sur l'autoroute !

Si on découvre un peu chez nous ce phénomène, il a déjà posé des problèmes ailleurs en France : ces derniers jours, les personnels de Vinci Autoroute ont été sensibilisés au risque majeur que présentent pendant cette période les chevreuils qui traversent l'autoroute... en état d’ébriété ! Ce n'est pas une blague, et nous ne sommes plus le 1er avril !

Explication : l’alcool ou plutôt les effets de substances alcaloïdes sont présentes dans certains bourgeons dont les chevreuils raffolent et... cela les met de (très) bonne humeur !

Résultat, l’animal se sent bien et n’a plus de notion de danger et ne perçoit pas forcément la présence de l’homme... et des voitures.

Problème : ces chevreuils ont quelquefois « l’alcool mauvais » et se laissent un peu aller au cours de leurs errances en saccageant aussi des plantations.

Pas facile à gérer d'autant qu'on peut difficilement, sauf à être très imaginatif, les faire souffler dans le ballon avant de traverser l'A51 !

Serge Gay, vice-président de la fédération de chasse du Lot, connaît très bien ce phénomène prêtant à ironiser, mais qui peut-être aussi à l’origine d’importantes dégradations. « Ce n’est pas une légende. J’ai lu plusieurs études expliquant ce comportement étonnant des chevreuils qui s’approchent des maisons, alors que normalement c’est un animal très craintif. Il semblerait que la consommation de ces bourgeons contenant des substances alcaloïdes altère leur perception de l’environnement. Les chevreuils subissent les effets euphorisants de ces végétaux un peu comme une drogue » analyse Serge Gay.

(avec La Depeche.fr)

 
Tu t’es vu quand t’as bu ?