Serre Che

Hautes-Alpes : la sénatrice débat du déclassement du loup de la convention de Berne


L’Association des Communes Pastorales (ACP) de la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur a organisé le  27 avril 2019 une réunion d’informations dans le département des Hautes-Alpes, sous le  patronage de madame Patricia Morhet-Richaud, Vice-Présidente du groupe d’étude « agriculture et alimentation » au Sénat.
C’est Christian Hubaud, Maire de Pelleautier, Conseiller-départemental en charge de l’agriculture qui a accueilli les participants dont Pascale Boyer, Députée, Co-Présidente du groupe d'étude "Elevage Pastoral" à l’Assemblée Nationale, Jean-Marie Bernard, président du Conseil Départemental des Hautes- Alpes, et Eliane Barreille, Vice-Présidente régionale déléguée à la Ruralité et au pastoralisme,
La Présidente de l’association des Communes Pastorales Denise Leiboff, par ailleurs maire de Lieuche (06)  a rappelé que l’association avait été créée en juin 2016 et qu’elle compte aujourd’hui 225 communes et 6 EPCI de la région SUD.
L’ACP a notamment pour objet de maintenir, améliorer, développer et promouvoir les activités pastorales sur les territoires des Communes adhérentes ; d’apporter son soutien à tous ceux qui contribuent au maintien et au développement de ces activités pastorales ; et de préserver et de valoriser les ressources patrimoniales des Communes adhérentes procurées par les activités pastorales de leur territoire.
Les différents élus n’ont pas manqué de rappeler leur désarroi ainsi que celui des éleveurs en raison de la présence du loup sur leur territoire. Tout comme les difficultés rencontrées par les éleveurs qui sont au cœur des parcs nationaux. A quelques semaines du scrutin européen, le débat a été ouvert sur le possible déclassement du loup dans le cadre de la convention de Berne.
Tous se sont exprimés en affirmant leur volonté de maintenir le pastoralisme dans leur territoire.
Après qu’un rendez-vous a été fixé avec la présidente Denise Leiboff, les 5 et 6 juin dans les Hautes- Alpes, c’est Patricia MORHET-RICHAUD qui a conclu cette journée en se déclarant très favorable à la création d’une fédération nationale regroupant les différentes associations régionales des communes pastorales.

 
Y a un loup
Hautes-Alpes