Serre che

Hautes-Alpes : après le coup d'arrêt des lignes aériennes Tallard-Paris, la CCI ne baisse pas les bras

Les liaisons aériennes Gap-Tallard / Paris ont du plomb dans l'aile. En effet, la toute jeune compagnie qui devait se charger des liaisons entre l'aérodrome et la capitale s'est désistée avant le printemps. Elle avait avancé que la clientèle manquerait à l'appel et que des éclairages nocturnes sur la pistes devaient être installés. Pour le président de la CCI 05 Eric Gorde, à l'initiative du projet, le problème est plus complexe : il y a très peu de compagnies qui disposent d'appareils pour relier Gap et Paris en 1h30, et qui peuvent atterrir sur l'aérodrome haut-alpin. D'où la nécessité, selon lui, de rallonger la piste pour, à la fois, augmenter le nombre de compagnies susceptibles d'assurer le service, mais aussi d'apporter de nouveaux clients aux entreprises aéronautiques installées tout autour. C'est un choix politique et économique à déterminer, selon Eric Gorde :

touché mais pas coulé
Hautes-Alpes