FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Hautes-Alpes : le Val d’Escreins de retour dans le Parc naturel régional du Queyras

Reconnu pour son intérêt écologique, paysager et culturel, le Val d’Escreins vient de réintégrer officiellement le Parc naturel régional du Queyras par décret ministériel. La loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a offert la possibilité aux communes qui figuraient dans le périmètre d’étude d’un Parc naturel régional d’intégrer ce dernier en
cours de classement. C’est le cas pour le Val d’Escreins qui figurait dans le périmètre d’étude du Parc naturel régional du Queyras en 2007. A cette époque, Vars n’avait pas souhaité faire partie du Parc. Fin 2017, le Parc et la commune de Vars ont montré leur volonté réciproque d’étendre le périmètre du Parc naturel régional du Queyras à une partie de Vars, à savoir la partie contiguë aux communes de Guilletre et Ceillac, limité au Val d’Escreins, en suivant la ligne de crête (crête de la Scie, crête de Vars et crête de Couniets, la Mortice, le Pic des Houerts, la Point d’Escreins, le Pic de Panestrel jusqu’au Pic de la Font Sancte).
Ainsi la commune de Vars a délibéré favorablement le 13 novembre 2017, puis le Parc du Queyras le 23 novembre 2017. Ensuite la Région a également approuvé le 16 mars 2018. Il ne manquait plus que le décret ministériel pour entériner définitivement cette décision. C’est chose faite depuis la publication au Journal officiel du 16 mai 2019 du décret ministériel n°2019-443 du 14 mai 2019.
Le retour du Val d’Escreins, sorti du Parc en 2010, porte la superficie du Parc à 600 km2 et le nombre de communes à 10.
La commune de Vars et le Parc naturel régional du Queyras se réjouissent de cette réintégration qui va permettre de futures collaborations riches sur de nombreux sujets comme l'écotourisme, l’accompagnement au pastoralisme ou la connaissance du patrimoine naturel.

parc