Serre che

Squat du Cesaï : la décision de justice marque un coup d'arrêt au projet du "carré de l'imprimerie", selon le maire de Gap

Le verdict concernant l'expulsion du centre autogéré de l'imprimerie, à Gap est tombé ce mardi. Le Cesaï ne fermera pas tout de suite ses portes puisque la justice a donné 2 ans et demi (30 mois) à compter de ce mois de juin aux occupants pour vider les lieux. Une décision accueillie avec soulagement par les militants qui gèrent le centre qui accueille une soixantaine de personnes en demande d'asile mais dont les conséquences inquiètent le maire de Gap Roger Didier. Selon lui, elle met un coup d'arrêt au projet à 24 millions d'euros du Carré de l'imprimerie" qui devait voir la construction de plus d'une centaine de logements dans le centre-ville, ainsi que des commerces et un cinéma. 

Le communiqué du maire de Gap :

Lien vers mon image

conséquences