Serre Che

Alpes-de-Haute-Provence : Les enseignants du collège de Forcalquier ne croient plus en l'éducation nationale

 C'est un jour symbolique pour de nombreux collégiens du collège de Henry Laugier de Forcalquier, le jour de leur premier examen et c'est vêtu de noir que leurs professeurs surveillants sont apparus ce lundi matin. Une tenue beaucoup trop sombre pour la chaleur estivale mais tout aussi symbolique puisque ces enseignants sonnent le deuil de l'éducation nationale. Si ce n'est pas la première fois qu'ils poussent un cri d'alerte, ce ne sera sûrement pas la dernière. Leurs plaintes, elles sont nombreuses et tout d'abord faire passer l'examen du brevet sur trois matins pour éviter les chaleurs insoutenables des salles de classes l'après-midi qui peuvent mettre en péril la concentration des jeunes. Mais cette journée où les enseignants étaient appelés à faire grève est aussi le moment de rappeler une situation compliquée : de moins en moins de professeurs, pour toujours plus d'élèves, une réforme du lycée qui renforce la difficulté et qui va certainement amené à des matières comme les mathématiques à devenir plus élitistes en ne visant que les élèves qui le peuvent, et beaucoup d'autres problématiques qui désespèrent les professeurs rassemblés devant le collège : 

Alpes-de-Haute-Provence : Les enseignants du collège de Forcalquier ne croient plus en l'éducation national from ALTO Dici Radio on Vimeo.

broyer du noir
enseignement
forcalquier