bannierre proman juin 2017

Hautes-Alpes : pour ceux qui n'auraient pas suivi, les élections municipales sont lancées à Briançon !

Suite à la réaction de Romain Gryzka demandant à ce qu'on ne détruise pas la caserne Berwick, la majorité municipale réplique :

Le communiqué

 

L’OPPOSITION CONSTRUCTIVE DE ROMAIN GRYZKA NE SE DEGONFLE PAS, ELLE FAIT « PSCHITT » !

Après avoir lancé avec ses amis "Les Riverains de Berwick" pour s’opposer lors de la précédente campagne des municipales au skate-park et ses 500 adhérents, à la suppression du « parking » de la caisse d’épargne qui a permis la construction de la résidence séniors Domitys et la création de 25 emplois - dont il se félicite aujourd’hui - et avoir empêché à coup de recours contentieux pendant plusieurs années la création de la chaufferie bois et ses 17 millions d’euros injectés dans l’économie briançonnaise, l’élu d’opposition, Romain Gryzka, qui affirme pourtant avoir « muri », récidive  et  nous ressort ses vieilles ficelles politiciennes en lançant "Touche Pas à Berwick" pour s’opposer cette fois à la construction de nouveaux équipements culturels de qualité attendu de longue date par les 600 et 700 élèves réguliers, répartis entre le Conservatoire et l’Atelier des Beaux-arts et les 13 000 spectateurs annuels du TDB.

A Briançon, il y a ceux qui œuvrent constamment en faveur du développement économique et de l’emploi au profit de tous les Briançonnais et ceux qui s’acharnent systématiquement à des fins strictement politiciennes à entraver  les projets de développement économique et culturels du Briançonnais.

Et la réponse de Romain Gryzka

NON Monsieur FROMM nous ne refusons pas la construction du Pôle Culturel dans le Coeur de Ville comme vous aimez détourner nos propos, faute d'arguments tenables !

Je vous rappelle avant tout que 11 voix se sont exprimées CONTRE avec moi, parmi lesquelles les communes de Cervières, Puy St Pierre, Montgenèvre, La Salle les Alpes, Le Monêtier les Bains et Villard d'Arène. Tout placer dans l'arène municipale de Briançon est une grave erreur.

Nous avons depuis longtemps acté, à vos côtés, le regroupement du nouveau Théatre, du Conservatoire et de l'Atelier des Beaux-Arts dans un seul et même bâtiment nommé "Pôle Culturel du Briançonnais". Nous sommes parfaitement conscient des conditions de travail des élèves, n'essayez pas de nous faire passer pour les méchants, restez-en sur un débat d'idées, projet contre projet !

Nous préférons simplement la réhabilitation de la caserne Berwick. Le témoignage du passé militaire vous importe peut être peu, mais cela n'est pas de l'avis de milliers de briançonnais que vous êtes censé représenter ! Le charme du quartier, c'était justement de conserver ces anciens bâtiments et cette parfaite symétrie autour de la place d'armes. Sur les plans joints à mon propos, nous ne pouvons que déplorer le volume de ce bâtiment neuf apportant encore un peu plus de béton et de densité dans un quartier déjà trop surchargé, vous le disiez vous-même en conseil municipal ! Plutôt que de "conserver des traces mémorielles" nous vous demandons de revenir en arrière sur cette décision !

Vous nous avez présenté un projet de réhabilitation de la caserne Berwick pouvant comporter un Théâtre de 287 places et pouvant accueillir tous les services culturels précités. Votre argument autour de l'amiante est fallacieux, car démolition ou restructuration, il faudra bien retirer et traiter l'amiante ! Ne jouez pas sur les peurs sur un sujet aussi grave !

Le "coût légèrement supérieur de la construction neuve" de 2 millions d'€ représente tout de même près de 10% du prix de la construction ... nous ne devons pas vivre sur la même planète à l'heure de la raréfaction des deniers publics ! Vous qui mettez en avant régulièrement votre "bonne gestion".

Ma seule ligne de conduite restera l'intérêt commun ! Quand le projet va dans le bon sens, je l'appuie et quand c'est un non sens, comme la destruction surprise de la caserne, mon devoir est de le dénoncer.

Notre opposition a toujours été constructive, et puisque vous parlez de notre interrogation autour de la suppression du "parking dit de la Caisse d'Epargne", soyez intellectuellement honnête en disant que vos services planchent actuellement sur la construction d'un nouveau parking souterrain dans le Coeur de Ville, preuve que nous avions raison de vouloir plus de stationnement en centre-ville ! Nous nous battons pour les besoins des briançonnais ne vous en déplaise ! Concernant la chaufferie, je rappellerai simplement notre victoire dans le recours et que le Tribunal administratif vous a condamné à déposer un nouveau permis de construire conforme et à ériger des cheminées moins hautes, là aussi, soyez honnête !

Et puisque vous êtes si affirmatif dans vos propos Monsieur FROMM, demandez donc, pour une fois, l'avis des briançonnais !

 

 
le siège de Berwick
Briancon
Hautes-Alpes