HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Hautes-Alpes : Prison ferme pour le conducteur à l'origine du terrible accident de Chorges le 14 juillet 2018

Nous avons tous en mémoire cette terrible journée du 14 juillet 2018 où trois personnes avaient trouvé la mort dans ligne droite de Chorges en direction de Gap.

16 mois après le chauffeur du véhicule, diabétique de longue date, qui avait percuté une moto et elle même un petit camion, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Gap pour homicide involontaires et fait, rarissime il a été condamné à 5 ans de prison dont 3 avec sursis et écroué sur le champ à la maison d'arrêt de Gap.

Le Haut-Alpin de 71 ans avait, à priori, quitté sa voie de circulation percutant la moto et ses deux passagers projetés sur la fourgonnette qui les suivait, tuant son conducteur. Malgré son diabète, il avait pris le volant de Gap jusqu'à Chorges en zigzagant au point que plusieurs automobilistes avaient téléphoné aux gendarmes.

Ceux-ci sont aussitôt intervenus mais c'était trop tard: Quelques minutes auparavant le drame s'était produit.

Les deux occupants de la moto, un homme de 30 ans et une femme de 28 ans, originaires du Gard, avaient trouvé la mort sur le coup. Le conducteur de la fourgonnette, un Isérois de 51 ans, était  lui aussi décédé. Sa passagère, sa compagne du même âge, avait été blessée sérieusement.

Le conducteur, Christian Reynaud, a donc été écroué jeudi, indique le Dauphiné qui a suivit l'audience, après sa condamnation à 5 ans de prison dont 3 avec sursis pour "homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur" par le tribunal correctionnel de Gap à l'issue d'une audience où sa personnalité a troublé le tribunal quand à la conscience de la gravité des faits. Pas de remords, pas de compassion pour les proches des victimes, pas de respect pour le tribunal... d'où cette condamnation quasiment jamais vue dans ce type d'affaire au tribunal de Gap.

 

Retour sur ce triste  14 juillet

Un véritable drame a eu lieu ce samedi vers 11 heures, à l'entrée de Chorges en provenance de Gap. Sur la ligne droite de la RN 94, quatre véhicules, dont une moto, ont été impliqués dans une collision, dont les circonstances restent encore à établir.

Selon le bilan définitif, l'accident a fait trois morts. Deux autres personnes sont blessées sérieusement mais leur pronostic vital n'était pas engagé. Selon les premiers éléments de l'enquête, ouverte par le parquet de Gap, la moto aurait percuté un véhicule ( celle d'un gapençais de 70 ans ) qui s'était déportée sur le milieu de la chaussée La moto n'a elle pas quitté sa voie de circulation et roulait à vitesse normale. La moto a été projetée sur la fourgonnette qui suivait tuant son conducteur.

Les deux occupants de la moto, un homme de 30 ans et une femme de 28 ans, originaires du Gard, sont décédés. Le conducteur de la fourgonnette, un Isérois de 51 ans, est lui aussi décédé. Sa passagère, sa compagne du même âge, a été blessée sérieusement. Dans la voiture en face, c'est un Gapençais de 70 ans qui a été blessé et évacué à l'hôpital de Gap.

Une trentaine de sapeurs-pompiers ainsi que deux équipes du Smur, des gendarmes et l'hélicoptère du détachement aérien de gendarmerie de Briançon ont effectué le secours.

C'est le plus grave accident survenu depuis des années dans les Alpes du Sud au milieu d'une année où les routes avaient déjà fait 20 morts dans le 04 et le 05. Le total des victimes sur les routes haut-alpines s'élève déjà à 15 morts, bien plus que les années précédentes (9 en 2015, 11 en 2016 et 12 en 2017). Le procureur de la République Raphaël Balland a exprimé son agacement à ce sujet. Pour lui, la coupe est pleine : "j'en ai plus qu'assez d'annoncer des morts", a-t-il déclaré, "si les gens ne restent pas prudents sur les routes [...], on continuera à avoir des drames humains pareils" :

La circulation sur la RN 94 a été coupée vers 11 heures et rouverte peu avant 14 heures, causant de grands ralentissements à l'approche de Chorges.  

écroué
Hautes-Alpes