FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Les Mées / Effondrement des Pénitents :Le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner sur place

Une colonne des Pénitents des Mées s'est effondrée sur des habitations, rue de la Liberté, ce lundi après-midi vers 16h15. De gros rochers ont percuté cinq habitations, trois ont été entièrement détruites. Les pompiers se sont rapidement rendus sur les lieux. Ils ont commencé à déblayer les décombres, au moins 3000 m³ de gravats, pour s'assurer qu'il n'y avait aucune victime dessous. D'après les secours, il y a eu deux blessés légers et choqués, et pris en charge par les secouristes.

L'inquiétude des services, c'est que les éboulements perdurent et que d'autres colonnes s'effondrent. Ils ont procédé à l'évacuation complète du quartier. Seuls deux personnes ont refusé de quitter leur logement.

Quatre-vingt sapeurs-pompiers ont été mobilisés ainsi que des  maîtres-chien. Les opérations de secours sont menées en concertation avec les services de RTM (restauration des terrains en montagne) ainsi que les équipes de GRDF et d’Enedis. Le gaz et l'électricité ont été coupés dans tout le périmètre.

Le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, ancien député-maire de Forcalquier, est sur place.

D!CI TV : le colonel Pignaud fait le point sur l'effondrement des Pénitents des Mées from ALTO Dici Radio on Vimeo.

 

 

Communiqué de la préfecture :

Ce lundi 2 décembre 2019 à 16h15, un éboulement d’un Pénitent s’est produit sur la commune des Mées à la suite des conditions météorologiques très défavorables de ces derniers jours rendant une partie du terrain instable.
Deux personnes légèrement blessées ont été prises en charge sur site par les secours. Aucune autre victime n’est signalée.
Trois maisons ont été détruites. Les sapeurs-pompiers ont procédé à la visite d’une soixantaine de logements dans le périmètre de sécurité. Une vingtaine de personnes a été évacuée de manière préventive. Deux ont refusé de quitter leur habitation.
La mairie des Mées a ouvert une salle dans le cadre de son plan communal de sauvegarde. Une quarantaine de personnes y est actuellement accueillie.
Le gaz et l’électricité sont coupés dans le périmètre de sécurité lié à l'éboulement.
L’eau est coupée dans le centre-bourg (environ 1 500 abonnés). La mairie va organiser le ravitaillement de la population.
La RD4 est fermée à la circulation dans l’agglomération des Mées (à l’exception des riverains). Une déviation a été mise en place depuis Malijai, Château-Arnoux-Saint-Auban, Peyruis et La Brillanne par la RN85 puis la RD4096.
Plus de quatre-vingts sapeurs-pompiers des Alpes-de-Haute-Provence sont déployés et seront prochainement renforcés par une vingtaine en provenance des départements voisins. Quatre équipes cynophiles sont actuellement mobilisées. La cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) du Samu 04 se rend sur place.
Les opérations de secours sont menées en concertation avec les services de RTM (restauration des terrains en montagne) ainsi que les équipes de GRDF et d’Enedis.
Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur s’est rendu sur le site.​

Mon image

Mon image

Mon image

 

Jean-Charles témoigne, lui qui était sur les lieux 

 

Terrible. Le corps d'une jeune femme a été retrouvé ce lundi par les gendarmes. Âgée de 35 ans, son véhicule avait  été découvert vide dans un secteur innondé de Volx  près de Manosque. De nombreuses recherches avaient été menées par les forces de l'ordre et les sapeurs-pompiers et c'est finalement un membre de sa famille qui l'a retrouvée. Cette habitante de Mane avait été rendre visite à sa mère à Manosque, avant de se retrouver bloquée. 

C'est donc  un moment très difficile que vivent les Alpes du Sud avec les intempéries de ce dimanche et en particulier les Alpes de Haute-Provence avec cette jeune femme de 35 ans qui a donc trouvé la mort à Villeneuve près de Manosque suite aux inondations. A cela s'ajoute le Var où, après les 6 personnes décédées la semaine dernière, deux hommes ont à nouveau trouvé la mort ce dimanche: l'un emporté par les eaux sur la commune de Fréjus, un autre à Saint-Paul-en-Forêt retrouvé dans la nuit. Il faut ajouter encore  les trois occupants d'un hélicoptère de la Sécurité civile qui ont trouvé la mort dans le crash de leur hélicoptère la nuit dernière. Ils étaient partis porter secours à des habitants touchés par les intempéries dans le département du Var ont été retrouvés morts près de Marseille. L'appareil était intervenu un peu plus tôt dans la journée pour des opérations d'hélitreuillage à Pertuis dans le Vaucluse, une commune très fortement touchée par les intempérie Des difficultés importantes aussi en effet dans le Vaucluse. A Pertuis, près de chez nous, l’Eze est sorti de son lit, inondant environ 400 hectares et touchant une quarantaine d’habitations selon la préfecture. 70 personnes ont été mises à l’abri dans un gymnase, dont une dizaine après des hélitreuillages.

Dans les Alpes de Haute-Provence, c'est  une situation grave et à priori jamais vue:  150 maisons inondées en particulier dans le secteur de dauphin et de Saint-Maime, des commerces et entreprises inondées à Peipin où tout est rentré dans l'ordre, aux Mées, à Peyruis, à Villeneuve, la Motte du Caire, Salignac.... Plus de 50 personnes ont du être relogées en urgence, et 45 mises en sécurité;

Ce matin les pompiers sont plus que jamais sur le terrain en particulier dans le secteur de Villeneuve, Dauphin, Saint-Maime, Malijay  où ils effectuent des reconnaissances. Parmi les points délicat Salignac avec des coupures d'électricité mais aussi des coulées de boue à 4h du matin. L'accés au secteur volx, Dauphin , Saint-maime est trés compliqué puisque la D13 est toujours inondée.

Au lendemain de ces inondations les habitants de Saint Maime découvrent l'ampleur des dégâts. Dans cette maison en bordure du Largue où vit Mylène et sa famille depuis 9 ans l'eau est montée jusqu'à 1 mètre. Des dégats considérables même s'ils ont tout fait pour sauver ce qu'ils pouvaient. Ce lundi matin les voisins et les sapeurs pompiers sont venus en renfort pour aider à nettoyer, Mylène revient sur ce dimanche mouvementé : 

 

 

A cette heure les problèmes perdurent avec pas moins de 184 interventions pour les pompiers du 04 depuis le début de l'après-midi de ce dimanche. Les pompiers sont toujours sur le terrain  comme à Malijai ou un ruisseau a débordé et où une coulée de boue a eu lieu en direction de Puimichel.

 

Dans les Hautes-Alpes, outre les inondations à Gap, la Batie, Tallard, Chorges... ce sont des quantités impressionnantes de neige qui sont tombées dans le Briançonnais, le Queyras mais aussi dans le Champsaur , l'Ubaye et le Dévoluy. Jusqu'à 80cm vers 1800m.

Cet épisode méditerranéenne a touché avec une intensité assez remarquable le nord des Hautes-Alpes du Briançonnais au Queyras. La neige qui est tombée sans interruption ce dimanche entre 5 h du matin et 23 h laisse un manteau bien épais dans la vallée de la Guisane et de la Clarée. Dès 1400 m d'altitude, la commune de Val-des-Prés croule sous 60 à 80 cm de neige, c'est la même chose en Haute-Guisane sur la commune du Monêtier-les-Bains ou l'on relève  80 cm dans le village du Lauzet à 1600 m d'altitude. Sur le haut de ville à Briançon, la couche approche les 40 cm et il est impossible de circuler sans équipements spéciaux sur l'ensemble du réseau routier du nord du département des Hautes-Alpes. A noter que l’accès à Névache sera coupé ce lundi entre 10h et midi à partir de Val-des-prés dans la cadre du plan PIDA (Plan d'Intervention et de Déclenchement des Avalanche). Les services du département des Hautes-Alpes vont effectuer des tirs préventifs afin de purger la montagne. Le risque d'avalanche est maximal sur nos massifs.

De grosses chutes de neige ont recouvert nos massifs alpins ces dernières heures. Si le soleil est de retour ce lundi, c'est pour dévoiler la nouvelle couche de poudreuse qui s'est ajoutée à la précédente. Ainsi, dans le Champsaur, 30 cm de neige se sont ajoutés en station d'Orcières Merlette, et plus de 80 au sommet. 10 cm à Chaillol et plus d'une trentaine en altitude, tout comme à St Léger, avec une dizaine en bas, et 60 en haut. 

A Superdévoluy, une quinzaine de cm ont recouvert le front de neige et plus d'une trentaine en altitude. Dans le Guillestrois, Vars a récupéré 60 cm en bas, tout comme à Risoul. En altitude, Risoul a comptabilisé 70 cm et Vars plus d'un mètre de fraîche. Des déclenchements d'avalanche ont lieu ce lundi pour sécuriser les pistes.

Dans le Queyras, 10 à 20 cm recouvrent le fond de vallée. Le Queyras a été déjà bien servi à Ristolas et St Véran par un retour d'est il y a une petite dizaine de jours. St Véran a récupéré 40 cm de fraîche au départ des pistes.

Dans le Briançonnais, 40 centimètres en bas à Serre Chevalier, encore plus à Montgenèvre.

En Ubaye, toute la vallée est recouverte d'un blanc manteau. A Praloup, 20 cm ont recouvert le départ des remontées.

 

Alpes de Haute-Provence: 

Tout le secteur à l'ouest de la Durance a été touché par de très fortes précipitations sur des sols déjà gorgés d'eau. Résultat le Largue et la Laye sont sorti de leur lit entre Volx et Forcalquier. Les quartiers bas de Dauphin et Saint-Maime ont été inondés. La décrue a commencé : ce matin une partie des habitants de Dauphin alors que le brouillard se lève (photo) regagnent leur maison pour malheureusement constater les dégâts.La rivière a repris son lit.

Les maisons et les routes des quartiers bas sont dans l'eau ce qui a conduit les municipalités à évacuer plusieurs centaines de personnes. Plusieurs personnes ont été hélitreuillées pour être mis à l'abri. Ce dimanche quelques habitants ont été logés dans l'école de la commune de Saint Maime et la maire appelle à la générosité des Saint-Maimois pour apporter des matelas gonflables et des couettes,  du pain et- du lait. La maire précise qu'il y a de quoi assurer la restauration de ceux qui sont hébergés à l'école, mais ces quelques petites choses leur font défaut. Afin de savoir comment les aider et faire parvenir vos ressources contactez la mairie au 04 92 79 58 15. Huit personnes ont été mises en sécurité à Dauphin, trois à Saint-Maime. 35 personnes ont été relogées par la mairie ou de la famille, quatre dans l’école de Saint-Maime. Une centaine de maisons sont sous les eaux à Saint-Maime et à Dauphin.Nicole habite juste au dessus du village.

Mise à part quelques coulées de boue et un mur qui s'est effondré, aucun dégât matériel ou humain à ce jour à Forcalquie. Une seule personne a du ëtre relogée à La Brillanne

Secteur Peyruis/les Mées

Autre secteur très touché Peyruis et ses alentours. La zone du Mardaric a été inondée en raison du débordement du torrent du même nom. L'entreprise Manon a été quand à elle inondée. Dans la commune de Peyruis, une vingtaine d’habitations sont touchées et 15 personnes ont été mises en sécurité dans la salle des fêtes et 20 autres relogées.

Suite à la grosse inondation du secteur de Peyruis, l'entreprise Manon Confiseur a été pas mal touchée. Hier, l'équipe a réussi à évacuer toute l'eau de l'usine et du magasin. Ce matin, Monsieur Manon le patron a pu constater beaucoup de marchandise de détruites mais heureusement les machines n'ont pas été touchée et la production peut reprendre normalement. Selon lui, le pire a été évité surtout dans cette période cruciale de l'année où l'activité bat son plein. 

Aux Mées il n'y a pas eu de personnes a reloger ni de dégâts trop importants. Une crue pas spécialement plus forte que celle de la semaine dernière mais des sols saturés d'eau qui ont causé l'inondation de caves, jardins et rez-de-chaussée. Les voix communales qui étaient fermées hier sont de nouveau ouvertes.
 

A Peyruis, la première mesure de la Mairie de Peyruis : mettre en sécurité une dizaine de personnes du camping de Peyruis en les relogeant à la salle des fêtes.
La seconde était de protéger l'outil économique, particulièrement à l'entreprise Manon qui commençait à être touchée où le Mardaric a été dévié pour sauver l'entreprise.
Un ruisseau a débordé ce qui a engendré l'inondation de plusieurs caves et garages ainsi que des coupures d'électricité. Une dizaine de familles ont été relogées par leurs proches.
Au total hier, il y a eu une trentaine d'interventions des pompiers de Peyruis associés à des renforts des communes voisines.
Aujourd'hui la décrue a commencé, tout va bien, quelques éboulements mais pas de victimes ni d'entreprises fortement touchées.

A Malijay, Le Maire et la Municipalité remercient l'ensemble des pompiers et des services techniques qui se sont mobilisés depuis hier. Pas de relogements nécessaires De nombreuses habitations et des ravins touchées. La commune a d'ores et déja fait la demande de reconnaissance de l'Etat decatastrophe naturelle à la Prefecture.

Secteur Sisteron/ Peipin

A Sisteron,impressionnant débordement des eaux pluviales en particulier au Thor, à la Chaumiane et le Jabron en furie au pont de la papeterie.

3 adultes et deux enfants ont été relogés. une vingtaine d'habitations sont touchées

La municipalité de Peipin  en collaboration avec les pompiers ont dû fermer la zone commerciale de Peipin hier où les magasins Bricomarché, La Foirfouille ont été touchés ainsi qu'Intermarché  qui est à nouveau ouvert sans difficulté.

Des dégâts matériels donc à Peipin. Ce lundi matin, responsables et employés étaient à pied d’œuvre au sein de la zone commerciale pour tout nettoyer. Au magasin « Cache Cache / Bonobo », quelques articles ont été dégradés. es problèmes électriques se posent aussi.

Secteur Villeneuve/Volx

C'est littéralement le calme après la tempête. Ce lundi matin c'est sous le soleil que les bas alpins se sont réveillés, un réveil difficile après un dimanche où de nombreux secteurs ont subi les inondations résultant des pluies diluviennes qui sont tombées ce dimanche. Ce lundi plus aucune pluie mais des dégâts encore visibles : un camion de pompiers renversé, un animal sans vie coincé dans les filets sûrement emportés par les eaux la veille, et les gens qui commencent à sortir les serpillières. A Villeneuve c'est surtout les écuries O'mektoub et la brocante juste à côté qui ont été touchés. Ce lundi matin le nettoyage et le passage des assurances commencent pour eux et certains habitants proches des établissements viennent également aux nouvelles.

Les écuries O'Mektoub et la brocante de Villeneuve constatent les dégâts devant les passants venus aux nouvelles : 

C'est littéralement le calme après la tempête. Ce lundi matin c'est sous le soleil que les bas alpins se sont réveillés, un réveil difficile après un dimanche où de nombreux secteurs ont subi les inondations résultant des pluies diluviennes qui sont tombées ce dimanche. Ce lundi plus aucune pluie mais des dégâts encore visibles : un camion de pompiers renversé, un animal sans vie coincé dans les filets sûrement emportés par les eaux la veille, et les gens qui commencent à sortir les serpillières. A Villeneuve c'est surtout les écuries O'mektoub et la brocante juste à côté qui ont été touchés. Ce lundi matin le nettoyage et le passage des assurances commencent pour eux et certains habitants proches des établissements viennent également aux nouvelles :

 

 

Les sapeurs-pompiers sont restés mobilisés sur plusieurs secteurs ce  dimanche soir (Peyruis, Villeneuve, Saint-Maime, Forcalquier, Dauphin,  Aubignosc, Peipin). 300 personnels sont mobilisés dont 4 groupes inondations, l'équipe nautique et des embarcations, les personnels du  groupe secours en montagne (canyon) et les personnels du 3SM). 5  sauvetages ont été réalisés par l'hélicoptère de la gendarmerie et les plongeurs du SDIS 04 sur les communes de Dauphin et  Saint-Maime.  On dénombre déjà 105 interventions depuis le début de la journée.

Suite à ces intempéries plusieurs axes routiers ont été fermés : La voie ferrée entre Sisteron et Manosque est coupée. La route entre Villeneuve et Volx est coupée.  Un camion de pompier est sortie de la route sans heureusement faire de blessés. La RD 13 entre Volx et Forcalquier est évidement coupée. La route RD513, sortie Saint Maime vers Volx à hauteur de la piste de l'ancienne mine, des rochers imposants sont sur la voie et ont occasionné la fermeture la route. Les équipes du département sont sollicités pour les évacuer. La RD 4100, entre La Brillanne et Forcalquier et fermée comme laLa RD 12 et la RD 116.


Autre conséquence des intempéries des coupures d'électricité dans les Alpes de Haute-Provence sur les communes de Volonne et Salignac ( près de 700 personnes touchées), entre Sisteron et Château-Arnoux-Saint-Auban.  De plus selon la Préfecture, il n'y a pas de situation grave, sauf à Pierrerue où un habitant a tenté de passer le gué d'ordinaire à sec en voiture, une situation qui a nécessité l'intervention d'un hélicoptère et deux plongeurs. Le directeur de cabinet de la prédecture  précise que quelques dizaine de personnes ont été hébergés dans les salles d'urgences à Villeneuve Peyruis, Saint maime, Dauphin et Peipin

Dans les Hautes-Alpes

Conséquence des pluies diluviennes, la rivière la Luye a débordé aux Fauvins à Gap ce dimanche à hauteur du pont dit de Leclerc. Des engins de chantiers sont sur place pour évacuer la boue et les branches. Le Quattro où se déroulait un concert a été évacué par précaution. Pas de blessés, des voies publiques et caves inondés. Le magasin Decathlon a aussi été inondé.

Cécile BIGOT-DEKEYZER, préfète des Hautes-Alpes, a fait un nouveau point de situation à 17h00 avec l’ensemble des acteurs concernés par la viabilité hivernale (gestionnaires de voirie, Météo France, forces de l’ordre, service d’incendie et de secours, Enedis).
-s’agissant de la neige : les conditions restent sensibles, notamment dans le secteur nord du département, en raison des chutes importantes ((la limite pluie/neige est parfois descendue à
1000 m) mais la fluidité du trafic, aussi bien sur le réseau national, que départemental (ou quelques chutes d’arbres sont enregistrées, avec interventions en cours des services), reste
globalement fluide;
-concernant la pluie et le risque inondation, les précipitations importantes enregistrées dans le secteur sud (ex : jusqu’à 65 mm en cumul dans le Champsaur et 50 mm à cette heure
dans le Gapençais) génèrent quelques débordements de cours d’eau, auquel les services sont particulièrement attentifs (29 interventions en cours par les sapeurs pompiers,
principalement à Gap). Le secteur de Val d’Avance sud est également sous surveillance.

- les pompiers sont intervenus aussi sur la RN 85 après la Fare en Champsaur où la route était inondée et impraticable.

- à 16h30, à la BATIE-NEUVE, sur la RN94, à proximité de « pont Sarrazin », un torrent a débord"  sur la chaussée.

- à 17h00, à BUISSARD, l’axe routier a été  bloqué temporairement.

- Coulée de boue à Ségrier  sur la RD 45 entre Châteauvieux et Tallard

L'autre soucis est la neige qui s'est invitée jusqu'à 1000 m. 40 centimètres en bas à Serre Chevalier, encore plus à Montgenèvre ou au fond du Queyras.  Une nouvelle fois les chasse-neiges étaient de sortie et cela commence à faire une facture salée (c’est le cas de le dire!) pour le Conseil Départemental. Le col du Lautaret a été maintenu ouvert grâce aux efforts des équipes face à la Lombarde.  Le retour du beau temps lundi  va faciliter les choses mais ils va falloir ensuite sécuriser en particulier la vallée de la Clarée. Des déclenchements d’avalanches sont d’ailleurs prévus ce lundi.

 

En raison des conditions météo rencontrées depuis ce matin, un certain nombre de coupures de routes sont à noter.
- la RD 900b dans le Gapençais est coupée à la circulation en raison d'une inondation de la chaussée. Déviation possible via la RN 85 par Tallard. Réouverture prévue demain en fin de matinée.
- la RD 4 à Saint-Martin de Queyrières est coupée à la circulation en raison de la chute de câbles électriques sur la chaussée. Intervention en cours. Déviation possible pour accéder à Villard-Meyer.
- Lautaret (RD 1091): le vent a faibli comme prévu; le travail des agents du Département permet le maintien de la route ouverte; prudence toutefois l'itinéraire est enneigé
- Vallée de la Clarée: plan d'intervention de déclenchement des avalanches demain matin; la route est ouverte
- Col de Vars: coulées de neige côté 05 et pas d'intervention du Département du 04 la nuit; le col va être fermé à la circulation par mesure de sécurité. Un plan d'intervention de déclenchement des avalanches pourrait être programmé demain matin

 

La Route de la Luye pourrait être réouverte en fin d'paèrs-midi début de soirée selon Frédérique Philip : 


Des barrages quasiment au maximum

Conséquence des intempéries en séries, le lac de Serre-Poncon comme celui de Castillon et de Sainte-Croix sont à leur niveau quasi maximum. Il ne reste que 2 m à Serre-ponçon avant la côte maximale et on peut presque parler d'une situation jamais vue à cette période.  Pour autant pas d'inquiétudes, les agents d'EDF sont sur le pont en permanence, 24h sur 24 , au centre de gestion de la chaîne Durance-Verdon à Sainte-Tulle à côté de Manosque mais aussi sur chaque ouvrages. A ce stade pas de passage en" crue" envisagé ni de lâchers spécifiques. Le destockage va se poursuivre à la faveur du retour du beau temps à partir de ce lundi accompagné d'un temps froid indiquent les responsables d'EDF qui sont pour autant très vigilants. C'est une centaine d'agent qui sont mobilisés pour le 3è week end consécutif. Le niveau de la Durance, du Verdon et de tous les affluents sont surveillés en temps réel notamment la Bléone, le Buëch, la Méouge qui ont ce dimanche un débit impressionnant.

 

 

 

 

 


 

effondrement
Alpes de Haute-Provence
Pénitents
mées