FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Alpes-de-Haute-Provence : Comme depuis 2015 la commission plénière de surendettement de moins en moins saisie chaque année

Ce jeudi s'est déroulée la commission plénière de surendettement des particuliers, en présence de Philippe Kiehl, directeur départemental de la Banque de France et présidée par Olivier Jacob, préfet des Alpes de Haute Provence. Cette commission a pour objet de traiter les situations des personnes qui n’ont plus les moyens de faire face à leurs engagements, qu’ils soient financiers ou liés à la vie courante.

En ce qui concerne le bilan 2019, le flux de dossiers déposés dans le département a amplifié sa baisse, continue depuis 2015, avec -17 % pour 357 ménages ayant saisi la Commission. Ce rythme est plus soutenu qu’au niveau régional (-10%) et national (-13%).

Cette baisse s’explique notamment par un meilleur encadrement des crédits à la consommation. Dans le département les situations de surendettement ont principalement pour origine des accidents de la vie, tels que les séparations, la maladie, ou le veuvage. Concernant le profil des personnes en situation de surendettement elles sont 30 % à avoir un emploi, 24 % sont en recherche d’emploi, et 24 % sont à la retraite.

La part des personnes de 55 ans et plus (37 %) reste supérieure dans les Alpes-de-Haute-Provence par rapport au niveau national (30 %) et est désormais proche du régional (36 %).

D’une manière générale, les ressources des personnes surendettées demeurent faibles, ce qui affecte en outre leurs capacités de remboursement. Ainsi, près de 48 % des dossiers demeurent caractérisés par une absence totale de capacité de remboursement.

à la baisse
surendettement
alpes de haute provence