FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Alpes de Haute-Provence : Un jeune manosquin poursuivi pour de fausses ordonnances sur des anticancéreux

Alpes de Haute-Provence : Une enquête a été ouverte cette semaine par les policiers de la brigade de la sûreté urbaine du commissariat de Manosque concernant la mise en circulation de fausses ordonnances de médicaments anticancéreux. Cela concerne notamment, selon le journal La Provence, l'Imbruvica, qui est classé dans la catégorie des stupéfiants. C'est un médicament remboursé par la sécurité sociale.  C'est le 10 février qu'un jeune homme manosquin de 19 ans, s'est présenté à la pharmacie des Ferrages avec une ordonnance établie par un médecin de l'hôpital Tenon à Paris. Elle prévoie la délivrance de plusieurs médicaments, dont l'Imbruvica pour un montant total de 5 000 euros. La pharmacie n'avait pas le stock ce jour-là. L'individu est donc reparti bredouille. C'est à partir de ce moment là qu'une surveillance a été mise en place et les policiers ont interpellé le jeune homme. Les investigations ont permis de découvrir qu'il s'était déjà présenté le 7 février, dans une autre pharmacie, la pharmacie Drouille, avec là une ordonnance pour 7 000 euros de médicaments. La pharmacie ne s'était pas rendu compte de la fraude explique nos confrères de la Provence. Les médicaments ont été retrouvés au domicile du suspect lors des perquisitions qui ont été effectuées. Les deux pharmacies et la Caisse primaire d'assurance maladie des Alpes de Haute-Provence ont déposé plainte. Le jeune manosquin a finalement reconnu avoir falsifié lui-même ces ordonnances pour un usage personnel. Il comparaîtra le 4 février 2021 devant le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains.

sur ordonnance
Manosque
enquête
Alpes de Haute-Provence