Serre che

Hautes-Alpes : le patron d'un bar-restaurant "au poste" pour avoir accueilli discrètement des clients

Mise en danger de la vie d’autrui : c’est ce qui a motivé l'interpellation  au patron d’un bar-restaurant du département des Hautes-Alpes qui a été placé en garde à vue puis remis en liberté  Il lui est en effet reproché d’avoir accueilli discrètement des clients à l’intérieur de son établissement en les faisant rentrer par l’arrière. 

En voyant le manège de l’extérieur, les gendarmes sont intervenus et ont donc placé le patron en garde à vue. Ils ont aussi mis à l’amende les personnes qui étaient présentes.

Une enquête est en cours, le responsable arguant qu’il s’agissait d’un rassemblement amical pour autant interdit. Il n'était en effet que 4 en train de déjeuner at'il fai savoir.


Les précisions du Procureur

Un contrôle de la gendarmerie a eu lieu hier entre midi et deux dans un restaurant de Chorges et plusieurs personnes se trouvaient à l'intérieur alors que le rideau de l'établissement était fermé.

Le gérant de l'établissement a été placé en garde à vue pour le délit de mise en danger de la vie d'autrui et non-respect des mesures de fermeture. Les personnes qui se trouvaient à l'intérieur ont été verbalisées pour non-respect des mesures de confinement. La garde à vue a été levée hier après-midi et l'enquête se poursuit afin de déterminer dans quel cadre ces personnes s'étaient rassemblées (cercle amical ou clients).

Aucune poursuite n'a donc été engagée à ce stade.

Je rappelle qu'en cette période de crise sanitaire inédite, le parquet de Gap a réorienté sa politique pénale et que les forces de sécurité intérieure, police, gendarmerie et douane, sont prioritairement engagées dans l'assurance du respect des infractions liées à la lutte contre la pandémie du coronavirus et dans les infractions qui peuvent indirectement en découler.

pas si discrets