bannierre proman

Coronavirus : la préfete des Hautes-Alpes interdit à son tour toutes les locations saisonnières

Communiqué

Interdiction des locations saisonnières
En ce début de vacances de Pâques, il est important de rappeler que les déplacements restent très limités en cette période de confinement, seul moyen pour lutter contre la propagation du virus COVID- 19. Les départs vers des lieux de vacances ou des résidences secondaires sont interdits.
Le département des Hautes-Alpes est susceptible d’accueillir de nombreux vacanciers lors des périodes de congés. Aussi, la préfète des Hautes-Alpes a décidé, ce samedi 4 avril 2020, d’interdire par arrêté préfectoral les locations saisonnières, à minima jusqu’au 15 avril 2020.
Ainsi, il est interdit de réserver, à titre touristique, une chambre d’hôtel, un meublé de tourisme ou tout autre logement destinés à la location saisonnière (camping, airbnb...).
Cette interdiction ne concerne pas l’hébergement au titre du domicile régulier des personnes qui y vivent, l’hébergement d’urgence ou l’hébergement pour de besoins professionnels. Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent justifier auprès de l’hébergeur du motif de leur demande d’hébergement. Elle ne s’applique pas non plus aux locations et aux hébergements consentis aux personnels soignants et aux agents participant directement à la gestion de crise.
Il est rappelé qu’est également interdit l’accès et le stationnement à un certain nombre de sites et lieux de rassemblements dans le département des Hautes-Alpes (départs de randonnées, parkings, spots d’activités de pleine nature...).

 

L’ensemble de ces mesures visent, dans le contexte d’état d’urgence sanitaire, à dissuader les déplacements, facteur de propagation au virus.Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19 et afin de faire face à d’éventuels déplacements de personnes en direction des lieux touristiques du département à l’occasion des vacances de printemps.

 

Olivier Jacob, préfet des Alpes-de-Haute-Provence a pris lui aussi un arrêté interdisant aux hébergements à vocation touristique de recevoir du public jusqu’au 15 avril 2020.

La location, à titre touristique, des chambres d’hôtels ainsi que des meublés de tourisme ou de tout autre logement destiné à la location saisonnière est interdite dans toutes les communes du département.

Cette interdiction ne concerne pas l’hébergement au titre du domicile régulier des personnes qui y vivent, l’hébergement d’urgence ou l’hébergement pour des besoins professionnels.

Le préfet rappelle qu’en raison du confinement actuellement en vigueur, il ne doit y avoir aucun départ en vacances.

Il appelle à la responsabilité de chacun pour que les mesures de confinement soient strictement respectées, afin de limiter la propagation du coronavirus.

Une conséquence de la demane du ministre Christophe Castaner: "J'ai demandé aux préfets de chaque département de prendre des arrêtés pour interdire ou limiter les locations de vacances"

Le département des Alpes de Haute-Provence se prépare donc . Il se prépare à faire face au pic de l'épidémie de coronavirus.

5. C'est le nombre de personnes qui ont succombé au Covid-19 sur le territoire. 72 cas ont été diagnostiqués et quatre personnes sont actuellement en réanimation au centre hospitalier de Digne-les-Bains. Aujourd'hui, tout le monde est sur le qui-vive. Le nombre de lits en réanimation a été augmenté dans les deux hôpitaux et est passé à 19 (11 à Digne-les-Bains et 8 à Manosque). Olivier Jacob, le préfet des Alpes de Haute-Provence, a encore indiqué ce mercredi que tout était mis en oeuvre pour lutter contre ce virus :



Un appel d'urgence aux soignants disponibles a été lancé par l'ARS PACA. De nouvelles distributions de protections vont également avoir lieu dans les prochains jours à destination du personnel médical. 55 000 masques envoyés par les collectivités locales ont été récupérés par la préfecture des Alpes de Haute-Provence. Tous les services tentent aujourd'hui de s'adapter au jour le jour :



Cela fait maintenant 16 jours que tous les habitants ont sont assignés à résidence. Un confinement qui permet de lutter contre la propagation du coronavirus. Depuis ces derniers jours, Olivier Jacob constate une baisse significative des amendes dressées sur le territoire. Elles ont diminué de moitié en seulement trois jours. Rappelons que près de 800 PV ont été effectués dans les Alpes de Haute-Provence depuis la mise en place du confinement :



Les policiers municipaux tout comme les gardes champêtres sont, à présent, autorisés à verbaliser les habitants en cas de non-respect des mesures de confinement.

En ce qui concerne notre économie, la situation demeure très critique. 80% des entreprises sont concernées par cette crise sanitaire sans précédent et ont un impact non négligeable sur leur chiffre d'affaire :



De nombreuses actions solidaires ont également vu le jour sur l'ensemble du territoire. Une grande majorité des habitants se soutiennent et s'entraident au quotidien. Un bel élan de solidarité qu'a tenu saluer le préfet du département. Olivier Jacob a, par ailleurs, annoncé qu'une aide en lien avec les associations va être mise en place à destination des personnes sans domicile fixe :



Le mot d'ordre demeure toujours le même : restez chez vous.

pas de vacances
confinement
Covid-19
Alpes de Haute-Provence