bannierre proman juin 2017

Hautes-Alpes : Le tribunal administratif de Marseille ordonne à l'Etat de mettre à l'abri 23 jeunes du squat Cesaï à Gap

Hautes-Alpes : La question du squat Cesaï à Gap est au coeur des débats depuis plusieurs années maintenant. La justice vient de donner raison aux associations de soutien aux migrants en ordonnant à la préfète de mettre à l'abri 23 jeunes issus de ce squat à Gap. Une décision rendue hier par le tribunal administratif de Marseille qui avait été saisi en référé par Tous migrants, le réseau Hospitalité et Médecins du monde. La préfecture a 8 jours pour s'exécuter. La préfecture des Hautes-Alpes va donc, dans les jours qui viennent, proposer une solution d’hébergement provisoire aux personnes figurant dans la liste communiquée par les associations requérantes, liste qui devra selon le juge être actualisée. Parmi les points qui faisaient polémique, c'est l'âge de ces jeunes gens, dont beaucoup n'étaient pas mineurs selon le Conseil départemental des Hautes-Alpes. Les services de l’État s’étaient heurtés jusqu’à présent au refus des jeunes hébergés, appuyés par les associations, de communiquer leurs identités.

migrants
mineurs
Asile
Gap
Hautes-Alpes