Serre che

Hautes-Alpes : les activités nautiques autorisées...mais pas sur nos lacs

Dans un communiqué que nous n'avons pas reçu mais qu'on trouve sur les réseaux sociaux, le SMADESEP fait part de son insistance pour la reprise des activités nautiques sur Serre-Ponçon comme cela est en effet possible depuis ce lundi  sur le littoral maritime

La reprise des activités nautiques sur le lac de Serre-Ponçon, un enjeu touristique essentiel...

Le Président du Syndicat Mixte d’Aménagement et de Développement de Serre-Ponçon (S.M.A.DE.SE.P.), Victor BERENGUEL, tient à informer les usagers et partenaires de la retenue alpine de son implication totale au service de la reprise des activités nautiques la plus rapide possible. Il vient ainsi de saisir par courrier les Préfets des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes sur la nécessité d’autoriser à nouveau la plaisance à partir des ports du lac, comme cela est possible depuis ce jour sur le littoral maritime.
Il s’agirait là d’une mesure d’équité territoriale, pour un espace frappé par les exigences de la Loi Littoral et sur des Départements déjà impactés par la fermeture anticipée des stations de sports d’hiver. Plus encore, adhérent à l’Union des Ports de Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Monaco, le S.M.A.DE.SE.P. a été associé aux travaux pilotés par la Fédération françaises des ports de plaisance pour définir collégialement, avec le Ministère de la transition écologique et solidaire, les conditions techniques et sanitaires permettant la réouverture des ports : alors que la fréquentation du plan d’eau restera quantitativement assez limitée au cours du printemps, il est donc aujourd’hui en mesure de proposer un éventail de dispositifs devant permettre de limiter le risque épidémique, notamment par l’affichage sur les accès au lac des mesures sanitaires à adopter.
Enfin, de manière plus générale, il convient de préparer dès à présent avec les Commune riveraines les conditions qui permettront la reprise progressive de toutes les activités nautiques, parmi lesquelles certaines apparaissent d’ores et déjà prioritaires au regard des pratiques professionnelles habituellement connues au mois de mai (kite-surf, bateau à passager…). De cette mise en œuvre « chemin faisant », associant les acteurs socioprofessionnels et les pouvoirs publics, dépendra sans doute la pertinence des mesures complètes à prévoir pour la haute saison touristique, éminemment stratégique pour tout un territoire.
C’est le message principal que portera Victor BERENGUEL lors de l’entretien déjà arrêtée avec Madame la Préfète des Hautes-Alpes, afin d’accompagner au mieux les logiques de déconfinement nationales tout en protégeant aussi les populations locales très dépendantes, de manière directe ou indirecte, des activités récréatives proposées sur notre belle destination nautique.

 

 

 

 

 

Exemple avec le surf électrique. C'est l'entreprise "E-surfer.fr" basée à Savines-le-lac qui propose ces appareils à la location. De la glisse et du fun qu'a testé pour vous l'été dernier Anthony Piton :

Etrange