FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Alpes de Haute-Provence : La lettre ouverte au vitriol de Camille Galtier à Armel Le Hen à Manosque

Alpes de Haute-Provence : Les élections municipales à Manosque ont été très serrés entre le candidat de la gauche Patrick Garnon, le candidat du RN Christian Girard et Camille Galtier tête de liste de droite de LR. Ce sont les trois qui sont arrivés en tête dans un mouchoir de poche. Aujourd'hui, alors que le gouvernement planche plus pour un second tour en juin, les affaires reprennent. Camille Galtier vient d'écrire une lettre ouverte à celui, Armel Le Hen, qui est encore élu auprès du maire sortant de Manosque. Dans ce courrier, Camille Galtier critique la gestion de la crise. Voici le contenu de cette lettre ouverte :

"Monsieur le Conseiller Municipal délégué aux finances,
Depuis le début de cette pandémie mondiale, nous avons voulu avec notre équipe établir une union municipale en étant force de proposition et en laissant les membres de la majorité municipale, être auprès du Maire de Manosque jusqu’au bout de leur mandat malgré des désaccords visibles de tous.
En effet, j'estimais et encore aujourd'hui , que la période que nous vivons devait permettre cette union municipale dans l'intérêt des Manosquins et de leur santé qui n'a pas de prix .
Avec notre équipe « Manosque Notre Parti » nous avons tenté d’être force de proposition depuis le début du confinement aussi bien sur questions sanitaires, économiques ou éducatives. Il y a quelques jours encore, nous nous mobilisions auprès du Maire de Manosque pour la reprise de l’activité professionnelle d’un athlète de haut-niveau du bassin manosquin, après nous être fortement engagé pour le retour du marché alimentaire et avoir proposé de nombreuses mesures pour l’économie locale afin de permettre le rebond économique nécéssaire de notre territoire.
Malheureusement cette union municipale prend fin aujourd’hui avec vos missives dans votre publication d’auto-satisfaction qui met en avant le triptyque, « Expérience, Compétence, Maturité » pour sortir de cette crise.
Il semblerait que vous indiquiez que vous seul possédiez ces qualités. J’ai donc besoin d’un certain nombres d’éléments pour parfaire ma compréhension.
Quand vous parlez d’expérience, parlez-vous de votre expérience en matière politique qui a poussé la ville de Manosque à remettre le stationnement payant dès le 11 mai, faisant ainsi de notre ville l’une des seules villes de France à mettre fin à la gratuité avant de remettre le marché alimentaire?
Quand vous parlez de compétence, parlez-vous de votre compétence en matière de finances publiques, qui vous conduit en tant que délégué aux finances à refuser notre demande d’exonération plus large de certaines charges (ODP et TLPE) pour nos entreprises et commerces locaux, qui en ont grand besoin?
Quand vous parlez de maturité, parlez-vous de votre maturité d’écoute des citoyens dans l’obtention de masques qui font aujourd’hui de Manosque une ville sans masques pour ces administrés contrairement aux autres villes comparables à la notre de la Région et du département?
En fait , cette incapacité d’écoute met une fois de plus Manosque dans une situation difficile vis-à- vis des autres Maires de la DLVA qui ne peuvent faire bénéficier leurs administrés de cette protection élémentaire.
Dès le discours sur le déconfinement du 1er ministre le 29 avril dernier, nous avons établi les conditions de réussite indispensables à la sortie du confinement au niveau local que cela soit pour les services publics ou pour le grand public.
Or ce lundi 18 mai, les établissements scolaires de Manosque vont rouvrir alors que le personnel municipal des écoles n’a pas été dépisté, et nous voyons l’utilité de ce dépistage avec la fermeture du Collège de Volx à quelques kilomètres. De même une partie du personnel municipal sur le terrain n’a pas été protégé durant le confinement et cette non protection continue malgré le déconfinement avec un trop grand nombre d’agents municipaux non dotés en EPI.
Monsieur le conseiller municipal, depuis de nombreux mois, vous vous vantez ici où là de votre rôle prépondérant au sein de la majorité et de votre gestion de la municipalité, qui ont fait de vous non seulement le « Dauphin désigné » mais également dans votre esprit le « Maire délégué ». Il est aujourd’hui impossible pour vous d’être responsable de tout mais coupable de rien.
Rassurez-vous, si dans les prochains semaines les manosquins devaient nous faire confiance, l’expérience, la compétence et la maturité seront présentes. Plusieurs membres de notre équipe l’ont une nouvelle fois démontré durant cette crise tant au niveau sanitaire où Maurice Jayet a mis en place en tant que Président du Don du Sang des collectes de sang en urgence dans toute la Région Sud, au niveau associatif où Alain Demoulin a été mobilisé pour aider le monde sportif et associatif dans le cadre de ses missions au sein du CDOS ou encore au niveau solidaire avec la mobilisation exceptionnelle de Laurent Garcia et la création de cagnotte solidaire pour équiper nos soignants.
Les élus actuels et membres de notre équipe ne ménagent pas leurs efforts, Pascal Antiq pour protéger les associations culturelles et sauver les Correspondances en Septembre prochain. Mais également Valérie Peisson dans le cadre de sa délégation au commerce avec de nombreuses propositions concertées qui attendent que vous débloquiez le budget nécéssaire pour leur mise en oeuvre.
Monsieur le conseiller municipal, vous pouvez critiquer mon volontarisme et mes prises de positions en les ciblant du mot « Populisme », mais aujourd’hui votre insuffisance est « en marche ».
Si vous aviez dépensé autant d’énergie à vous préoccuper de la santé et de la sécurité des manosquins plutôt que de votre carrière politique avec vos tambouilles d'arrière cuisine électorale, alors les Manosquins auraient certainement des masques comme les autres communes de France. "
Camille GALTIER

sans détour
Manosque
Camille galtier
Alpes de Haute-Provence
politique