bannierre proman juin 2017

Hautes-Alpes : Un nouveau syndicat des hôteliers et restaurateurs qui se veut "plus moderne"

On ne vous l'apprend pas, parmi les secteurs les plus touchés par la crise, les hôtels, bars et restaurant qui espèrent bien une réouverture après le 2/06. Alors, en attendant, ils préparent la réouverture en créant des aménagements qui vont leur permettre de travailler dans le respect des gestes barrière. Un casse tête chinois pour les restaurateurs mais encore plus pour les hôteliers. C'est encore plus le cas lorsque les établissements ont une piscine ou un spa.

Et comme si cela ne suffisait pas, ils doivent aussi gérer les conséquences des pertes d'exploitation qu'ils ont subies à l'image de l'un des établissement phare de la région où nous nous sommes rendus : les Bartavelles près d'Embrun. Ce sont à ce stade 500 000 euros qui ont été perdus, autant dire une montagne. Conséquence : des prêts qui vont amputer encore leur capacité d'investissement d'où l'inquiétude de Christophe Pernin, le patron avec son épouse Nancy, des Bartavelles.  .

Il vient d'ailleurs de prendre la présidence du 2ème syndicat des Hôteliers restaurateurs : la GNI qui vient de se créer dans les Alpes du Sud.

On le retrouve sur place avec Jean-Marc Passeron 

GNI