FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Hautes-Alpes : Démantèlement d'un trafic de stupéfiants dans le centre-ville de Gap

Hautes-Alpes : Un trafic de stupéfiants a été démantelé en ce début d'année dans le centre-ville de Gap. En février, une enquête préliminaire pour trafic de stupéfiants était ouverte sous l'autorité du procureur de la République de Gap suite à des renseignements obtenus par la brigade anti-criminalité (BAC) de Gap selon lesquels un trafic de stupéfiants aurait lieu dans un appartement situé à proximité de la place Grenette. Les fonctionnaires de police de la BAC ont procédé à de nombreuses surveillances qui ont révélé la présence régulière de consommateurs de produits stupéfiants. Plusieurs consommateurs ont alors été interpellés. Ils ont reconnu avoir acheté de l'héroïne.

Mardi, les enquêteurs ont procédé à nouveau à l'interpellation d'un consommateur qui venait de s'approvisionner en héroïne sur la même place Grenette. Un couple a également été interpellé dans un appartement. Une perquisition a été effectuée et les policiers ont saisi quelques grammes de résine de cannabis, de la cocaïne et de l'héroïne. L'enquête a révélé que l'homme (qui était présenté à l'issue de sa garde à vue au parquet) se livrait à la vente de produits stupéfiants, sa compagne étant une simple consommatrice.

Dans le même temps, les enquêteurs ont mis en lumière qu'un autre individu se livrait également depuis son appartement du centre-ville à la vente d'héroïne. Il a lui aussi été interpellé et placé en garde à vue. La perquisition de son domicile a permis d'appréhender quelques grammes héroïne. Il a également été déféré au parquet.

Les investigations n'ont toutefois pas permis de faire un lien entre les deux vendeurs, seul un consommateur reconnaissait acheter indifféremment à l'un ou à l'autre.

Les deux prévenus, déjà connus de la justice, ont été condamnés aux peines suivantes :

- 4 ans d'emprisonnement dont 2 ans avec sursis probatoire avec mandat de dépôt (écroué à la maison d'arrêt de Luynes) ;

- 3 ans d'emprisonnement dont 2 ans avec sursis probatoire.

Les consommateurs ont été convoqués selon d'autres modes de poursuites devant le tribunal correctionnel ou en alternatives aux poursuites devant un délégué du procureur en fonction de leurs antécédents judiciaires. "Ce beau résultat judiciaire traduit l'engagement du parquet de Gap dans la lutte contre les trafics de stupéfiants" se réjouit le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy.

efficace
Drogue
Gap
Hautes-Alpes