bannierre proman juin 2017

Hautes-Alpes : le train de nuit Paris Briançon circulera à nouveau dès le premier week-end de juillet

La forte pression mise par les élus et en particulier le député des Hautes Alpes Joël Giraud a payé.

La SNCF va présenter cette semaine à la cellule interministérielle mise en place pour le déconfinement un plan de retour du train de nuit Paris Briançon à compter du premier week-end de juillet.

Il faudra voyager à 4 au lieu de 6 dans les couchettes de 2ème classe et pour conserver une distance de sécurité sans avoir à porter de masque, les voyageurs devront se coucher tête bêche.

La difficulté pour la directrice des trains Intercites tient à un système informatique de réservation obsolète depuis des années qui ne permet pas, comme dans les autres pays d’Europe, de neutraliser des places et de regrouper les passagers voyageant en famille.

L’annonce en a été faite lors d’un entretien ce lundi de Pentecôte à Joël Giraud qui avait alerté la ministre des transports mais aussi l’Elysée et Matignon face à cette situation d’autant plus incompréhensible que l’Italie, la Suisse, l’Allemagne, l’Autriche et tous les pays d’Europe du Nord et de l’Est rouvraient leurs réseaux de nuit à partir du 26 juin.

L’issue aura donc été favorable pour le train de nuit, cordon ombilical du tourisme dans les Alpes du Sud.

Joël Giraud insiste désormais pour une commercialisation rapide de ce train car sa mise en réservation tardive conduirait les usagers à ne pas l’emprunter, ce qui serait inacceptable.

Le député des Hautes-Alpes précise en outre que maintenant que l’État a, en tant qu’autorité organisatrice, assumé son rôle, il faut que les deux régions Sud PACA et Auvergne Rhône Alpes en fassent de même pour que les 3 allers retours TER Valence Briançon circulent eux aussi.

Bonne nouvelle
Hautes-Alpes