Serre che

Saint Paul Lez Durance : en dépit de la pandémie les activités ont continué de manière soutenue sur le chantier d'Iter

Le communiqué : 

Le 26ème Conseil ITER - Prêts pour l’assemblage s'est déroulé à Saint Paul lez Durance sur deux jours. Le Conseil ITER, organe exécutif d’ITER 
Organization, s’est réuni pour évaluer l’avancement du programme dans la perspective de la 
production du Premier plasma en 2025. Il a porté une attention particulière à l’impact de la 
pandémie de Covid-19 sur les fabrications, la construction et les opérations d’assemblage. En 
direction du Premier Plasma, 70% des tâches requises sont aujourd’hui réalisées.
Pour la première fois de son histoire, du fait de la pandémie de Covid-19, la vingt-sixième session du 
Conseil ITER, les 17 et 18 juin 2020, s’est tenue par vidéoconférence. Le Conseil a analysé les rapports 
d’avancement et les indicateurs de performance, et prêté une attention particulière aux premières 
évaluations de l’impact de la pandémie sur le rythme d’avancement du programme.
En dépit de ce contexte difficile, les activités critiques ont continué de progresser de manière soutenue, tant sur le chantier de construction à Saint-Paul-lez-Durance que dans les usines et les ateliers qui, dans le monde, fabriquent les pièces et les systèmes de l’installation ITER.
Plan de continuité des activités dans le contexte du Covid-19: le Conseil a félicité ITER Organization et 
les Agences domestiques pour la rapidité avec laquelle le plan de continuité a été établi et mis en œuvre. 
Ce plan repose principalement sur la priorité donnée aux opérations critiques dont le maintien est essentiel à la préservation de l’intégrité du programme et au respect du calendrier, tout en protégeant la santé et la sécurité des personnels en observant de la manière la plus stricte les consignes des autorités sanitaires. Le Conseil a noté avec satisfaction qu’à ce jour, aucun cas de Covid-19 n’est à déplorer sur le site de construction.
Progrès physiques pour les éléments « inédits » et état de préparation pour la phase d’assemblage: le 
Conseil a noté avec satisfaction le nombre important de finalisations, de livraisons et d’installations  d’éléments intervenus depuis sa précédente session au mois de novembre 2019.
 Au mois de mars, l’agence européenne Fusion for Energy a réalisé la connexion entre le Hall 
d’assemblage et le Bâtiment Tokamak, ce qui permet désormais aux ponts-roulants de 
transporter les pièces jusqu’au puits d’assemblage du Tokamak. 
 Les deux premières bobines de champ toroïdal, en provenance d’Europe et du Japon ont été 
livrées sur site au mois d’avril. Une troisième bobine, en provenance du Japon, vient d’être 
débarquée à Fos-sur-Mer.
 La première bobine de champ poloïdal (PF6), réalisée par l’Europe en collaboration avec la 
Chine, est également arrivée en France. Sur le site d’ITER, la bobine PF5 aborde les dernières 
phases de fabrication.
 Le premier secteur de chambre à vide, fabriqué en Corée et intégrant des éléments fournis par la 
Russie, a été finalisé au mois d’avril. Il est attendu sur le site d’ITER le mois prochain.
 Au mois de mai, la Corée a terminé la fabrication de l’écran thermique de la chambre à vide.

Le cylindre supérieur du cryostat a été finalisé au mois d’avril et mis sous cocon protecteur. D’ici

la fin du mois, l’Inde célébrera la fin des travaux sur l’ensemble des éléments du cryostat.

 Au mois de mai, la base du cryostat (1 250 tonnes) a été transportée du Hall d’assemblage au

Bâtiment Tokamak et positionnée avec la précision requise (3 millimètres) au fond du puits D'assemblage.

Impact de la pandémie de Covid-19 : le Conseil a pris note de l’évaluation préliminaire réalisée par ITER

Organization quant aux effets de la pandémie sur les différents flux de travail en cours : design,

fabrication, construction, assemblage et administration. ITER Organization et les Agences domestiques ont maintenu le niveau de productivité dans les domaines du design et de l’administration, ainsi que dans les activités critiques déjà mentionnées. Toutefois, dans les pays les plus affectés, l’arrêt de l’activité d’établissements fabriquant des pièces essentielles, et le ralentissement de certaines opérations d’assemblage pourraient avoir des conséquences négatives sur le calendrier. Un rapport de suivi sera soumis au Conseil lors de sa prochaine session au mois de novembre.

Soutien des Membres : le Conseil a pris acte des efforts engagés par chacun des Membres pour respecter ses engagements tant en termes de contribution financière que de fournitures « en nature » et permettre ainsi de poursuivre la mise en œuvre de la stratégie de construction dans le respect du calendrier. Le conseil a cependant insisté sur la nécessité, pour les Membres qui pourraient connaître des difficultés financières, de prendre des mesures immédiates—leur contribution intégrale et dans les délais présenté un caractère vital pour le respect du calendrier.

Audit du management : le Conseil a analysé le rapport de l’audit du management pour l’année 2019, noté son  appréciation globalement positive et invité ITER Organization et les Agences domestiques à prendre en compte les recommandations formulées, de manière à garantir que la gestion du programme ITER soit alignée sur les standards internationaux les plus exigeants, particulièrement au moment où s'engage la phase d’assemblage.

Les membres du Conseil ont réaffirmé l’importance qu’ils accordent au programme ITER, leur adhésion à ses objectifs et leur détermination à œuvrer ensemble pour son succès. Le Conseil a félicité l’Équipe ITER intégrée pour son engagement et pour l’efficacité des collaborations qu’elle a su développer pour maintenir le programme sur la voie du succès.

Le Conseil continuera de suivre de très près l’évolution des résultats du programme et de prodiguer tout Le soutien nécessaire pour en maintenir la dynamique.

Bilan
réunion
iter