Serre che

Hautes-Alpes: La première réaction de Joël Giraud devenu Secrétaire d'Etat à la ruralité

La première réaction de Joël Giraud devenu Secrétaire d'Etat à la ruralité

 

C’est ce soir l’émotion qui l’emporte face à la confiance que m’accordent le Président dela République et le Premier Ministre.
Mais aussi la reconnaissance qui est la mienne vis-à-vis de la République qui a su amener  un gamin né dans la région la plus enclavée des Alpes vers la Haute Fonction
Publique, puis le Palais Bourbon et enfin le Gouvernement.
Je suis l’enfant tardif d’un couple qui s’était rencontré lors de la libération de la France, lui dans l’armée de de Lattre de Tassigny, elle qui passait les messages de la Résistance
sur la ligne de démarcation, et qui tous deux principaux de collège m’ont enseigné très tôt les valeurs républicaines.
C’est à eux et en particulier à ma mère que je pense aujourd’hui.
Je suis resté de cœur le maire de la commune qui m’a accordé sa confiance pendant près de 30 ans pour mener à bien une difficile reconversion, L’Argentière -La Bessée dans mes
Hautes-Alpes.
Je ne donnerai pas aujourd’hui de détails sur l’action que je mènerai car je dois m’enentretenir avec ma ministre de tutelle Jacqueline GOURAULT , avec laquelle je suis très
heureux de travailler car elle connaît parfaitement les questions de ruralité et j’ai pu apprécier sa justesse de vue sur de nombreux sujets.
Je me contenterai de dire qu’aujourd’hui l’agenda rural qu’elle a impulsé doit être notre guide.
Et que je sais que les priorités du Président de la République en termes d’accessibilité
routière, ferroviaire, aérienne, numérique aux territoires ruraux imposeront un passionnant travail interministériel.
La ruralité, en cette période de post confinement, a le vent en poupe. Faut-il encore que
les conditions de son développement en termes de services puissent accompagner ce nouvel engouement.La ruralité, en cette période de post confinement, a le vent en poupe. Faut-il encore que
les conditions de son développement en termes de services puissent accompagner ce nouvel engouement.

 

 

 

Cela faisait longtemps que les Hautes-Alpes n'avait pas eu de ministres ou secrétaires d'Etat en place... Joël Giraud vient tout juste d'être nommé secrétaire d'Etat chargé de la ruralité. Le député de la seconde circonscription des Hautes-Alpes, intègre donc le gouvernement de Jean Castex. Son nom circulait depuis plusieurs mois déjà pour prendre un poste de secrétaire d'État, comme nous vous l'avions déjà relayé à plusieurs reprises.Joêl Giraud travaillera sous l'égide de la  Ministre de la Cohésion des Territoires.

Dans nos territoires, donc c'est une très belle promotion pour le député Joël Giraud, qui avait déjà occupé des places importantes à l'Assemblée nationale depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, mais qui intègre pour la première un gouvernement ! Pour nos territoires, on retient aussi le maintient de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État chargé du tourisme, ou encore de Cédric O, chargé du numérique, qui devait d'ailleurs venir vendredi dernier à Orcières pour le développement de la 4G et de la fibre. Ce n'était plus arrivé pour les Hautes-Alpes, depuis les années 80 avec PBR - Pierre Bernard Reymond, et Paul Dijoud qui avait été secrétaire d'État de 1977 à 1981 sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing. Notez que c'est Claire Bouchet qui va devenir la nouvelle députée de la seconde circonscription puisqu'elle est sa suppléante à l'Assemblée nationale.

Pour info, voici la liste des 11 secrétaires d'Etat :

6 nouveaux :

Cette liste se divise en deux parties, dont une première est composée de six nouveaux arrivants:

- Sarah El Haïry, Secrétaire d'État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement

- Olivia Gregoire, Secrétaire d'État chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable

- Joël Giraud, Secrétaire d'État chargé de la Ruralité

- Bérangère Abba

- Clément Beaune

- Nathalie Elimas

5 qui conservent leur poste :

- Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des personnes handicapées

- Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie

- Laurent Pietraszewski, Secrétaire d'État chargé des retraites

- Adrien Taquet, Secrétaire d'État chargé de la protection de l'enfance

- Cédric O, Secrétaire d'État chargé du Numérique

 


 

 

 


Claire BOUCHET, novelle députée des Hautes-Alpes

Claire BOUCHET, 66 ans, devient donc députée des Hautes-Alpes en remplacement de
Joël GIRAUD.
Suppléante depuis 2002 et attachée parlementaire, elle connaît parfaitement les dossiers
de la circonscription et notamment le monde agricole.
Retraitée depuis peu de la fonction publique elle a exercé successivement à la sous- préfecture de Briançon et au Conseil Général des Hautes-Alpes.
Élue locale elle a été première adjointe puis maire pendant 13 ans de La Motte en Champsaur et présidente de l’Association des Communes Forestière des Hautes-Alpes.

 

Les Hautes-Alpes n’étaient pas représentées au gouvernement depuis près de 40 ans à la cessation de fonction en 1981 de Pierre BERNARD-REYMOND et Paul
DIJOUD, tous deux secrétaires d’Etat du dernier gouvernement BARRE.

Cette perspective, le  député ne la voyait pas en juin dernier  comme une récompense. Si on faisait appel à lu,i il souhaite que ce soit pour une vraie mission dans le cadre de ses compétences et non pas une distinction honorifique.

 

Retour sur notre entretien à l'Assemblée

Cela fait 3 ans, 3 ans que le député des Hautes-Alpes, Joël Giraud épluche le budget de la France puisqu'il est rapporteur général du budget et cet automne c'est la dernière fois puisqu'il passe cette responsabilité comme prévu en fin d'année.

Outre les grandes décisions nationales, il y  également quelques dossiers qui concernent spécifiquement nos territoires et la montagne à l'image des taxes sur le pétrole et sur ce sujet, le député a obtenu que le cas particulier des déneigeuses et des engins de damage ne soient pas taxés davantage. C'est ce qu'il a expliqué a Jean-Marc Passeron dès son retour à l'Assemblée Nationale.

 

Graal
Joël Giraud