HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Hautes-Alpes : Après l'accident de mercredi, les bons conseils du Club Alpin Français

La Barre et le Dôme des Écrins sont déconseillés indique le Club Alpin Français sur les réseaux sociaux.

"Depuis le début de l'été, nous assistons à des chutes de séracs sur l'itinéraire classique qui n'était alors plus emprunté.

Les randonneurs passaient donc par la pente centrale, mais malheureusement hier, une chute de séracs venant de la gauche a fait 4 victimes !

Nous déconseillons donc fortement les voyageurs à emprunter cet itinéraire et de découvrir plutôt les autres sommets du bassin du Glacier Blanc !"

 

Retour sur les faits

Nouveau drame de la montagne. Ce mecredi vers 9h30 un homme de 32 ans a trouvé la mort au Dôme des Écrins après qu'un sérac soit tombé sur sa cordée penndant l'ascension

En cassant, le sérac est tombé sur sa cordée ou le suivait sa compagne  mais également sur une deuxième où se trouvait son père et le bilan est lourd puisque outre l'alpiniste décédé, la chute du sérac a fait 3 autres blessés. évacués par la CRS des Alpes.

S'il est courant d'assister à des chutes de sérac près du Dôme des Écrins, il est très rare de les voir tomber sur des cordées comme cela s'est malheureusement produit aujourd'hui.

La CRS de Briançon, renforcée les secouristes de l’Alpe d’Huez, a constaté le décès d'un jeune homme de 32 ans à 11 heures ce mercredi. Son père, un homme âgé de 57 ans et progressant dans une autre cordée, a quant à lui été blessé au dos par la chute de gros blocs de glace. La compagne du jeune homme a, elle, été blessée à l’avant-bras droit. Le quatrième alpiniste, a lui aussi été secouru. Il souffrait notamment de détresse respiratoire. Une enquête a été ouverte et confiée à la CRS de Briançon ce mercredi pour "homicide involontaire" afin d'en découvrir d'avantage sur la mort du jeune alpiniste. Il est à noter que cette escapade n’était pas encadrée par un alpiniste professionnel. Les membres de la famille touchée sont originaires du Nord et du Pas-de Calais et séjourneraient au Camping d'Ailefroide.

Le communiqué de la préfecture des Hautes-Alpes après cet incident :
Ces derniers jours, d’importantes chutes de séracs ont été constatées sur la face Nord du dôme des Écrins. Ces blocs de glace de grande taille, formés par la fracturation du glacier, ont eu pour conséquence de balayer une partie de la trace de la voie normale d’accès au dôme.
Au regard des conditions climatiques actuelles, d’autres séracs d’ampleur similaire sont susceptibles de tomber durant les prochains jours sur le secteur concerné.
En conséquence, la préfète des Hautes-Alpes et l’ensemble des services de secours en montagne déconseillent vivement les usagers d’emprunter cet itinéraire particulièrement dangereux depuis quelques jours.
Il est rappelé aux usagers de la montagne qu’il est toujours conseillé de :
• se renseigner sur son itinéraire et les conditions météorologiques avant le départ ;
• être équipé du matériel adéquat pour progresser et parer à toute éventualité (téléphone
portable notamment afin de pouvoir prévenir les secours via le 112) ;
• ne pas surestimer ses capacités physiques.

 

 

Photo illustration CAF

 
a éviter