FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Hautes-Alpes : les locataires des HLM interpellent la préfète

Les locataires des HLM haut-alpins déterminés à ne pas payer le rappel des charges 2018. Le collectif a écrit un courrier à la préfète, lui demandant des comptes sur le rapport de l'ANCOL en mars 2016. A l'époque, la ministre du logement avait demandé à l'OPH 05 "de se mettre en conformité avec la législation". La question est simple : "l'OPH s'est-il mis en conformité avec la législation en vigueur concernant ce contrat de travail ?"

Après réunion vendredi dernier, ils dénoncent aujourd'hui des irrégularités financières visant directement la directrice Marie-Jeanne Pastor. La directrice, qui, selon les locataires, les menacerait de poursuites judiciaires en cas de non-paiement. "En mars 2016, l'ANCOL, un organisme public chargé du contrôle des OPH, note des irrégularités dans le calcul des charges depuis plus de 20 ans et précise qu'il y a eu donc un trop perçu", déclarent les locataires, qui estiment qu'on leur doit de l'argent plutôt que l'inverse. Mais une mauvaise nouvelle s'est ajoutée fin juillet, avec le Département des Hautes-Alpes qui a annoncé refuser de payer le rappel des charges à la place des locataires, refuser de venir en aide aux familles concernées par le télé-enseignement lors du confinement, et refuser des chèques-vacances pour les jeunes. Les locataires sont très remontés, et demandent un rendez-vous avec Marie-Jeanne Pastor pour trouver une solution.

vitesse supérieure
Hautes-Alpes