bannierre proman

D!CI TV va devenir BFM D!CI. La réaction du René Massette Président du conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence

Télévision locale la plus regardée de France depuis 6 ans, D!CI TV va devenir dans les mois qui viennent BFM D!CI sous l’égide du groupe Altice ( SFR, BFM, RMC…) . C’est ce que Jean-Marc Passeron , qui passe la main mais qui reste plus que jamais investi ,a annoncé ce lundi 31 août à l’occasion de la visite du Secrétaire d’Etat en charge de la ruralité dans les studios de D!CI TV.

La réaction de René Massette Président du conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence :

 

Communiqué :

Télévision la plus regardée de France depuis 6 ans, D!CI TV va devenir dans les mois qui viennent BFM D!CI sous l’égide du groupe Altice ( SFR, BFM, RMC…) . C’est ce que Jean-Marc Passeron, qui passe la main, a annoncé ce lundi 31 août à l’occasion de la visite du Secrétaire d’Etat en charge de la ruralité dans les studios de D!CI TV.

Joël Giraud, Secrétaire d’Etat en charge de la Ruralité, a fait le choix de mettre en lumière ce lundi les médias de proximité au travers de sa visite dans les locaux de D!CI TV, qui constitue un exemple au niveau national de la réussite d’une télévision locale d’information en zone rurale.

Installée depuis 2013 volontairement dans une commune de 2800 habitants en zone de revitalisation rurale où elle a créé une vingtaine d’emplois, elle est devenue en 7 ans un media incontournable sur les deux départements des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence sur lesquels elle émet en TNT.

Suivie par 70% de ceux qui la captent, en 6ème position de l’audience cumulée toutes chaines confondues sur sa zone, elle est depuis 6 ans, la chaine locale la plus regardée de France.

Malgré des handicaps liés à son implantation en zone de montagne, qui représente des coûts de diffusion important pour un nombre d’habitants réduit, elle est arrivée à démontrer la pérennité de son modèle économique qui fait peu appel aux ressources publiques mais surtout son intérêt citoyen dans une démarche de pluralisme de l’information qui doit exister en zone rurale où peut-être encore plus qu’ailleurs, le média de proximité constitue un repère et un service essentiel aux populations.

Joël Giraud a rendu hommage à la pugnacité de Jean Marc Passeron et de son épouse, son implication hors norme pour les Alpes du Sud dont D!CI TV est devenue non seulement l’ambassadeur en valorisant leur image à l’extérieur du territoire mais aussi un élément essentiel de l’accueil et de l’information des vacanciers nombreux sur place en été et en hiver.

Joël Giraud s’est félicité enfin que le groupe Altice ait fait récemment le choix stratégique de s’investir dans les médias de territoires, ce qui correspond en tout point aux attentes des populations concernées mais aussi aux nouvelles tendances de notre société et aux politiques gouvernementales qui sont en train de se mettre en œuvre. Il s’est réjoui de la volonté de Altice France de commencer son développement dans les territoires par le département des Hautes-Alpes, dont il était encore il y a quelques semaines le député et par D!CI TV, dont il a connu et appuyé les débuts et  qui deviendra prochainement BFM D!CI, comme cela a été annoncé ce jour pour la première fois en sa présence.

Quant à Jean-Marc Passeron, il a dit sa satisfaction de cette évolution car c’est selon lui le sens de l’histoire. Un nécessaire renouvellement après 7 années d’engagement total. C’est aussi du bon sens que d’être désormais accompagné par un grand groupe d’expérience, qui plus est, très impliqué pour le développement de la fibre sur nos territoires. Aussi, cette magnifique aventure va pouvoir se poursuivre de la plus belle des manières.

 

Mon image

 

D!CI TV, la réussite d’un média local de proximité contemporain en zone rurale 

Genèse :

Dès le début de l’aventure, en 2011, il s’agissait de démontrer qu’un média audiovisuel de proximité contemporain et connecté (TNT/ Radio/ web/ réseaux sociaux) était à même, même en zone rurale, de :

Garantir le pluralisme de l’information locale

Faire une audience massive grâce à une programmation 100 % locale principalement orientée sur l’actualité

Développer des formes de communication contemporaines afin de s’adresser au plus grand nombre

Et par la même assurer son financement à 80 % par les ressources publicitaires en faisant peu appel à l’argent public

Il s’agissait réellement d’un nouveau modèle économique de télévision locale qui laissait nombre de professionnels sceptiques d’autant plus que la situation géographique, en zone de montagne était en soi un handicap puisqu’il s’agissait de couvrir quelques centaines de milliers d’habitants avec près de 50 émetteurs (37 en 2013 et 50 à ce jour), représentant des coûts de diffusion par habitant records en France.

Méthode utilisée :

Professionnalisme : Journalistes professionnels/ Outils innovants/ Démarche cross média. Des embauches à temps plein directes et indirectes en Zone Rurale de Revitalisation dans une commune de 2800 habitants

Proximité : Alors que le web a d’abord été perçu comme un espace éminemment global, mettant en relation citoyens et consommateurs dispersés aux 4 coins de la planète, on observe indéniablement un retour au local, aux espaces de proximité, sur le web comme dans la TV. Ce retour vers les valeurs géographiques, d’identité ou d'appartenance devient, en outre, de plus en plus exigeant au regard des performances (techniques, visuelles, d'information, de documentation...) auxquelles la population s'est habituée dans l'utilisation des médias mondiaux. La proximité est devenue une demande à part entière d'autant plus forte dans des régions comme la nôtre où l'identité est un vrai vecteur de reconnaissance

Implication forte pour le territoire : La télévision est un outil suffisamment puissant pour qu’elle ait l’ambition de « tirer vers le haut tout un territoire » Tel est l’argument que Jean Marc Passeron, fondateur de D!CI Média a appliqué avec un acharnement hors norme et un amour sans faille à son territoire, ses populations, ses initiatives, ses atouts…

Démarche entrepreneuriale : D!CI TV est avant tout une entreprise. Le monde économique est son ADN. Ses résultats en font aussi une réussite économique.

Les résultats :

Record de France d’audience TV (source Médiamétrie sept2019/juin 2020 15 ans et + Hautes Alpes et Alpes de Haute-Provence)

6ème position toutes chaines de la TNT confondues sur la zone de diffusion avec 11% d’audience cumulée (record de France toute chaines locale confondues)

70% des habitants qui la captent déclarent avoir l’habitude de regarder la chaine

450 000 visiteurs uniques chaque mois  et près de 2 millions de pages vues en moyenne sur dici.fr et  (source Google analytics depuis janvier 2020)

Outil majeur d’information locale et de citoyenneté (60 heures d’antenne consacrées aux municipales)

Record de France de Chiffre d’affaire par habitant (6.80 euros/ habitant)

Valorisation du territoire partout en France (80 % de la fréquentation du site est extérieure au 04 et 05)

Véritable média d’accueil pour les vacanciers été hiver

De nouvelles perspectives :

Le CSA a validé au printemps dernier le choix de Altice France de s’investir et d’investir dans les territoires. Après BFM Paris-Ile de France, un modèle régional, BFM Lyon et BFM Grand Lille, des modèles métropolitains, Altice a pris le contrôle de D!CI TV qui deviendra prochainement BFM D!CI et le premier exemple d’un modèle de télévision de territoires. D!CI devient ainsi pour le Groupe Altice le laboratoire d’un format de télévision de proximité qui sera appelé à d’autres déclinaisons.

A propos de Altice France :

Altice France est le premier acteur de la convergence entre télécoms et médias en France.

A travers SFR, 2ème opérateur français, Altice France est un acteur incontournable des télécoms au service de 23 millions de clients. Doté d’un réseau de fibre optique (FTTH / FTTB) de 17,3 millions de prises éligibles, SFR couvre également plus de 99 % de la population en 4G. SFR dispose de positions d’envergure sur l’ensemble du marché, que ce soit auprès du grand public, des entreprises, des collectivités ou des opérateurs. Altice France est également un groupe médias de premier plan autour de marques emblématiques telles que BFM et RMC. En 2019, Altice France a réalisé un chiffre d’affaires de 10,8 milliards d’euros.

 

 

ça vous regarde