FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Alpes de Haute-Provence : Delphine Bagarry et le goupe EDS demandent au ministre de l'intérieur de prendre les mesures nécessaires à la protection des migrants

Le groupe Ecologie Démocratie et Solidarité (EDS) dont Delphine Bagarry fait partie s’est rendu à Calais pour soutenir les associations d’aide aux migrants visées par l’arrêté du Ministre de l’Intérieur leur interdisant de distribuer des repas aux migrants. A cette occasion, la députée des Alpes de Haute-Provence explique avoir constaté "le caractère indigne de cet arrêté, des violences institutionnelles, une pression très forte exercée sur des personnes vulnérables qui s’est accentuée à partir du mois de juillet avec l’évacuation du campement dans la zone industrielle des Dunes." Elle a ajouté que "s’il est du devoir de l’Etat de lutter contre l’immigration illégale, il lui incombe également de respecter les droits fondamentaux et en premier lieux, le droit à la dignité. En l’espèce, avec le groupe EDS nous avons pu constater que ces droits n’étaient pas respectés, que les personnes vulnérables sont des personnes en danger." 

Avec le groupe EDS, ils ont donc écrit au ministre de l’Intérieur pour lui demander de suspendre son arrêté et de prendre les mesures nécessaires à la protection des personnes en danger, en particulier les femmes et les enfants isolés.

vulnérables
alpes de haute provence
migrants