HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Hautes-Alpes : Procès de l'affaire de la "Cannon Run Mega Run", l'APSA réagit

Le procès d'un des mis en cause dans l'affaire de la Cannon Run Mega Run se tenait aujourd'hui au tribunal de Gap. Le pilote de ce rallye illégal était accusé d'avoir participé à une rixe au Noyer souvenez-vous. Un sac poubelle noire jeté sur le pare-brise de la Lamborghini de l'organisateur de la course avait déclenché une bagarre entre les habitants du lieu-dit de la Guinguette au Noyer et les pilotes de la course. Le prévenu est accusé de violation de domicile, violence aggravée et dégradation de bien. Le délibéré a été fixé au 23 novembre à l'issue de l'audience. Le collectif Ras le Rallye qui était présent appelle à une sanction exemplaire. 

Suite à cette réaction, l'APSA Hautes-Alpes (association pour la promotion du sport automobile) a tenu à apporter son éclairage par l'intermédiaire de l'un de ses membres, Jean Beveraggi, lui même organisateur d'évènements en rapport avec le monde automobile. Pour l'APSA, il n'est pas question de cautionner les dérapage des passionnés qui viennent sillonner les routes de notre département avec leurs voitures de sport. Mais pour autant, pas question non plus de se sacrifier à la mode de l'auto-bashing et de laisser croire que chaque individu au bord de la route peut se transformer en justicier dès lors qu'une véhicule puissant et bruyant vient perturber son quotidien. Et pour Jean Beveraggi qui a assisté au débat présidé par Denis Weisbuch, les torts dans cette affaire semblent bien plus partagés que ce que l'on peut l'imaginer :

Rallye Sauvage
procès
Gap
Hautes-Alpes