HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Alpes de Haute-Provence : 25 radicalisés dans le viseur des services de renseignement dans le département

D'après les autorités, le département des Alpes de Haute-Provence compterait encore 25 personnes suivies par les renseignements pour des "signaux faibles" de radicalisation islamiste. C'est deux fois moins qu'en 2017, où 50 radicalisés avaient été dénombrées. D'après une source bien au fait des dossiers citée par la Provence, "beaucoup de signalements avaient été faits au lendemain des attentats de 2015" et avaient été suivis par prévention, après analyses plus poussées ces personnes ne présentaient pas de preuves de radicalisation. Depuis 2015, aucun attentat n'a été déjoué dans le département et aucun "revenants" djihadistes seraient revenus dans le département, d'après une source proche du dossier citée par nos confrères de la Provence. En France, 8000 personnes sont inscrites au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste comme étant "engagées dans un processus de radicalisation" et "susceptibles de vouloir se rendre à l'étranger sur un théâtre d'opérations de groupement terroriste ou de vouloir prendre part à des activités terroristes". 

Sous surveillance
Alpes de Haute-Provence