HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Hautes-Alpes : l'épisode judiciaire de l'ancienne maire du Monêtier se poursuit

L'ancienne maire du Monêtier les Bains devant le tribunal correctionnel de Gap pour délit de favoritisme dans le cadre de marchés publics relatifs à la réfection des Grands Bains. Dans le viseur de la justice, l'attribution des marchés publics pour la rénovation des Grands Bains en 2016 et 2017. Déjà condamnés en août pour prise illégale d'intérêts, Anne-Marie Forgeoux, ancienne maire, sa directrice générale des services Isabelle Conraux, étaient jugés ce mardi à Gap pour de nouveaux motifs, ainsi qu'un conseiller technique à l'époque. La justice les soupçonne de favoritisme, de faux et d'usage de faux.  

Le parquet a requis 2 ans de prison avec sursis contre Isabelle Conraux, 18 mois avec sursis contre le conseiller technique avec interdiction des fonctions publiques ou en lien avec les faits pendant 5 ans, et 12 mois de prison avec sursis contre l'ancienne élue et 5 ans d'inégibilité. Le délibéré a été fixé au 7 janvier prochain.

 

Article précédent du 27 août :

Anne-Marie Forgeoux a été condamnée ce jeudi par le tribunal correctionnel de Gap avec deux autres personnes. La directrice générale des services de la commune Isabelle Conraux était en effet elle aussi jugée pour prise illégale d'intérêts et son compagnon Bruno Berton pour recel de prise d'intérêts. L'affaire portait sur l'attribution par Isabelle Conraux de l'un des lots de la zone artisanale à une société créée par Bruno Berton qu'elle gérait.

Isabelle Conraux a été condamnée à un an de prison avec sursis et 15 000 euros d'amende, Bruno Berton à 6 mois avec sursis et 15 000 euros d'amende. L'ex-maire du Monétier les Bains, Anne-Marie Forgeoux a été condamnée à trois mois de prison avec sursis. La demande de cinq ans d'inégibilité faite par le ministère public n'a pas été suivie.

Anne-Marie Forgeoux demeure donc Conseillère Régionale et a bien l'intention de continuer à se battre devant ce qu'elle considère être une condamnation injuste. Celle-ci nous a en effet confié ce jeudi son intention de faire appel  de ce jugement considérant plus que jamais être dans son bon droit et contestant nettement les faits reprochés.

pour favoritisme
Hautes-Alpes