cci 05

Hautes-Alpes : modification des statuts à l'AMF 05, Rémy Oddou dénonce "un simulacre de démocratie"

C'est un coup de gueule que passe Rémy Oddou, maire de Lettret, suite à la tenue d'une assemblée générale exceptionnelle ce samedi à l'association des maires des Hautes-Alpes, et ce sont des mots forts qui sont employés. L'édile qualifie en effet cette réunion comme un "déni de démocratie", lui qui dénonce d'une part la tenue d'une telle assemblée en période de confinement, mais aussi le vote à l'unanimité de modifications des statuts permettant notamment à une personne qui n'est pas maire de statuer à l'assemblée des maires des Hautes-Alpes en lieu et place de l'édile. Une manière détournée selon lui pour Jean-Michel Arnaud, récemment élu sénateur et qui a dû donc quitter son poste de maire, de conserver son siège de président :

Jean-Michel Arnaud, qui n'a pas souhaité réagir sur notre antenne, rappelle toutefois que les votes lors de cette assemblée générale ont été faits à l'unanimité, aussi sur cette question de la modification des statuts. Cette dernière permet notamment aux maires de désigner des représentants pour statuer à l'AMF, "comme cela se fait pour l'association des maires ruraux". 

Le conseil d'administration devrait se réunir d'ici le mois de décembre pour élire la nouvelle présidence de l'association. 

remonté
Hautes-Alpes
amf