HOME_PAGE_EYRIER_MAI_2017.jpg

Covid-19 : le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme n'encourage plus les Français à réserver leurs vacances

C'est une déclaration qui pourrait faire beaucoup de mal à notre (déjà) fragile économie alpine : Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État chargé du Tourisme, n'encourage plus les Français à réserver leurs vacances de fin d'année pour ne pas donner de faux espoirs.

Faut-il dès à présent faire des réservations pour les vacances de fin d'année? Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'État chargé du Tourisme, ne le conseille pas. Dans un entretien donné à BFMTV, il incite même les Français à "patienter encore un peu" et à attendre les annonces d'Emmanuel Macron pour éventuellement réserver à la dernière minute.

Ce message détonne avec celui qu'il portait il y a quelques semaines. Le 12 octobre, il appelait les Français à "organiser les vacances avec confiance" en assurant qu'en cas de problème sanitaire, ils seraient remboursés sans pénalité. "C'est un acte citoyen de réserver, de s'organiser", disait alors Jean-Baptiste Lemoyne.

"Etre prêt au cas où"

Cette fois, le Secrétaire d'État semble vouloir éviter de donner de faux espoirs aux Français, mais aussi aux professionnels. Il indique que ce n'est pas parce que la SNCF a annoncé qu'elle fonctionnera normalement durant les vacances de fin d'année qu'il faut en déduire que tout le monde pourra voyager. "Il s’agit juste d’être prêt au cas où", ajoute Jean-Baptiste Lemoyne.

Il y a quelques jours, Elisabeth Borne demandait aussi aux stations de ski de se tenir prêtes à accueillir des clients. La ministre du travail demandait même aux professionnels ne ne pas hésiter à embaucher des saisonniers, quitte à demander ensuite du chômage partiel.

"Ça n'est pas banal de recruter puis de mettre (les salariés) en activité partielle, mais mon objectif c'est qu'on puisse le faire", pour que les 120.000 saisonniers des stations "puissent être recrutés", expliquait Elisabeth Borne sur Radio J.

Pessimiste
Hautes-Alpes
Alpes de Haute-Provence