FOND_ECRAN_Komilfo_MARS_2017

Hautes-Alpes : Affaire du rodéo sauvage et de la rixe au Noyer, la satisfaction de Ras le rallye"

L'organisateur de la "Cannon run", James Cannon, ainsi qu'un des conducteurs participants ont été condamnés ce jeudi à 8000 euros d'amende pour "violences aggravées". Ils étaient passés en jugement fin Septembre pour la rixe qui a eu lieu au hameau de la Guinguette sur la commune du Noyer lors du passage de ce rallye sauvage.  Le ministère public avait requis une amende de 6000 euros dont 3000 avec sursis. Les faits remontent au 8 août dernier. C'est un sac poubelle noir lancé par un résident du hameau sur le pare-brise de la Lamborghini de James Cannon qui avait déclenché la bagarre entre les participants et les habitants. Des coups sont portés sur le Noyeron qui avait lâché le sac. Les fenêtres de sa maison avaient également été brisées. Mais les deux britanniques ont été relaxés des chefs de dégradation et de violation de domicile. 

 

 

Communiqué de  "Ras le rallye"

Les automobilistes qui s’énervent, il y en a malheureusement tous les jours sur les routes de France, mais pas au point de finir au tribunal... Le tribunal correctionnel de Gap a jugé deux
jeunes hommes pour des faits de dégradation et de violence.
Le collectif RAS LE RALLYE 05 est très satisfait de la décision rendue ce 17 décembre pour violences aggravées en réunion ayant entraîné une incapacité totale de travail de plus de huit
jours. James Cannon, l'organisateur de la course « Cannon run » et son compatriote britannique ont été reconnus coupables de ce chef d’accusation et condamnés à 8000€
d’amende.
Au-delà de la violence physique, nous nous insurgeons contre un tel événement qui est générateur d’une autre violence : la violence routière. Durant cette course plusieurs
conducteurs ont été stoppés par les gendarmes de la compagnie de Gap et les motocyclistes de la brigade motorisée et verbalisés pour mise en danger de la vie d’autrui, franchissements
de lignes continues et dépassements des vitesses autorisées. La voiture n'est pas un jeu. Il faut faire reculer la violence routière là où elle est la plus menaçante et la plus meurtrière, celle qui
s’exprime à travers ce genre d’épreuve. Cette violence routière génère des drames quotidiens qui deviennent des faits divers presque normaux. La violence routière est un « ennemi public ».
Et comme dit Renaud : « Femme je t’aime parce qu’une bagnole entre les pognes, tu n’deviens pas aussi con qu’eux ces pauvres tarés qui se cognent. Pour un phare un peu amoché ou pour
un doigt tendu bien haut y’en a qui vont jusqu’à flinguer pour sauver leur auto-radio »
Le collectif RAS LE RALLYE 05 s’opposera à toutes les manifestations de la violence routière.

fast and furious
Gap
Hautes-Alpes